Publicité
La bourse ferme dans 6 h 26 min
  • CAC 40

    7 801,71
    -62,99 (-0,80 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 999,72
    -34,71 (-0,69 %)
     
  • Dow Jones

    38 712,21
    -35,21 (-0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0810
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    2 330,70
    -24,10 (-1,02 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 516,12
    +166,16 (+0,27 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 423,69
    +10,74 (+0,76 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,03
    -0,47 (-0,60 %)
     
  • DAX

    18 483,87
    -146,99 (-0,79 %)
     
  • FTSE 100

    8 181,33
    -34,15 (-0,42 %)
     
  • Nasdaq

    17 608,44
    +264,89 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    5 421,03
    +45,71 (+0,85 %)
     
  • Nikkei 225

    38 720,47
    -156,24 (-0,40 %)
     
  • HANG SENG

    18 112,63
    +174,79 (+0,97 %)
     
  • GBP/USD

    1,2797
    -0,0003 (-0,03 %)
     

Européennes 2024 : l’interdiction des voitures thermiques peut-elle être levée le 9 juin ?

Capital

C’est un sujet qui a polarisé la campagne des élections européennes en France. Lors du face à face Gabriel Attal-Jordan Bardella ou des différents débats opposant les huit principaux candidats têtes de liste, le même refrain lancinant a été entonné par le Rassemblement national, Reconquête France et Les Républicains. La fin des véhicules thermiques neufs en 2035 «offrirait un cadeau à la Chine» (François-Xavier Bellamy), «saboterait notre filière industrielle automobile» (Marion Maréchal Le Pen) et «porterait un coup très dur au pouvoir d’achat des familles françaises» (Jordan Bardella), en obligeant à se reporter sur les véhicules électriques. Ces trois partis ont promis de revenir sur cette interdiction. Mais est-ce vraiment possible ?

Cette mesure a été adoptée par l’ensemble des institutions de l’Union européenne et tous les pays membres. Elle apparaît même aujourd’hui comme l’une des principales avancées du plan vert, cet ensemble de lois visant à réduire nos émissions de 55% et d’atteindre la neutralité carbone en 2050 qui sont des objectifs juridiquement contraignants. Toutefois, une clause de revoyure avait été négociée pour 2026 afin d’évaluer si l’échéance de 2035 serait tenable. Il est donc envisageable de revenir sur cet objectif ou de le repousser.

Cela se jouera en partie ce dimanche. L’extrême droite devrait rafler entre ⅓ et ¼ des sièges au Parlement. Seule, elle ne pourra pas stopper la fin des véhicules thermiques. Il lui faudra trouver une alliance pour obtenir (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il a deux ans et vend déjà des tableaux à plus de 6 000 euros
Céline Dion et Aya Nakamura payées une petite fortune ? L’organisation des JO met les points sur les I
Le voyagiste FTI en faillite : les vacances de milliers de touristes gâchées
Baccalauréat 2024 : épreuves, grand oral, résultats… tout ce que vous devez savoir
«Emily in Paris» : après le succès sur Netflix, la série aura droit à son jeu vidéo