La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 703,22
    -80,67 (-1,39 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 636,44
    -48,84 (-1,33 %)
     
  • Dow Jones

    30 932,37
    -469,64 (-1,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0099 (-0,81 %)
     
  • Gold future

    1 733,00
    -42,40 (-2,39 %)
     
  • BTC-EUR

    36 961,51
    -2 600,88 (-6,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    912,88
    -20,25 (-2,17 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,66
    -1,87 (-2,94 %)
     
  • DAX

    13 786,29
    -93,04 (-0,67 %)
     
  • FTSE 100

    6 483,43
    -168,53 (-2,53 %)
     
  • Nasdaq

    13 192,35
    +72,92 (+0,56 %)
     
  • S&P 500

    3 811,15
    -18,19 (-0,48 %)
     
  • Nikkei 225

    28 966,01
    -1 202,26 (-3,99 %)
     
  • HANG SENG

    28 980,21
    -1 093,96 (-3,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,3922
    -0,0091 (-0,65 %)
     

Les eurodéputés demandent plus de transparence sur les contrats de vaccins anti-Covid

·2 min de lecture

Lors d’un débat ce mardi matin au Parlement européen à Bruxelles, les eurodéputés ont demandé plus de transparence sur les contrats de vaccination contre le Covid qui ont été signés par la Commission européenne avec six laboratoires pharmaceutiques.

Avec notre correspondante à Bruxelles, Joana Hostein

Pour mettre fin aux polémiques, aux fausses informations qui entourent la stratégie vaccinale de l'Union européenne, il faut plus de transparence sur le prix des vaccins, sur les marges des laboratoires pharmaceutiques et sur la responsabilité juridique en cas d’effets secondaires, insiste Pascal Canfin, eurodéputé français du groupe Renew Europe, qui a pu consulter le contrat signé avec la compagnie allemande Curevac.

« Sur six paragraphes concernant la responsabilité juridique, – qui est responsable en cas de problème ? – sur six paragraphes, deux ne sont pas éligibles, ils sont biffés. Comment voulez-vous en tant que représentants des Européens, nous puissions nous satisfaire de cette transparence partielle ? »

À lire aussi : Vaccins anti-Covid-19: l'eurodéputé P. Canfin pointe le manque de transparence des contrats

Les eurodéputés dénoncent aussi les conditions dans lesquelles les documents ont pu être consultés, à l’instar de Marc Botenga, eurodéputé belge du groupe Gauche unitaire européenne (GUE).

« Franchement quel cirque ! Téléphone confisqué, déclaration de confidentialité... Devant les lobbies pharmaceutiques vous faites la carpette. Pourtant le vaccin, ce n'est pas en premier lieu grâce à eux. Ce sont des fonds publics qui ont payé la recherche et le développement, qui ont payé la capacité de production, qui paieront, qui sait, en cas de vice caché. »

Dans sa réponse, la Commission européenne a rappelé qu’elle ne pouvait pas décider seule de lever le voile sur les contrats, que c’était aux laboratoires de donner leur feu vert.

À lire aussi : Covid-19: la Commission européenne double ses commandes du vaccin de Pfizer/BioNTech