La bourse ferme dans 3 h 11 min
  • CAC 40

    6 661,81
    +52,50 (+0,79 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,11
    +23,08 (+0,56 %)
     
  • Dow Jones

    34 930,93
    -127,59 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,1878
    +0,0031 (+0,26 %)
     
  • Gold future

    1 831,00
    +26,40 (+1,46 %)
     
  • BTC-EUR

    33 364,73
    -1 146,71 (-3,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    930,02
    +0,09 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,77
    +0,38 (+0,52 %)
     
  • DAX

    15 648,96
    +78,60 (+0,50 %)
     
  • FTSE 100

    7 082,90
    +66,27 (+0,94 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,58
    +102,01 (+0,70 %)
     
  • S&P 500

    4 400,64
    -0,82 (-0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    27 782,42
    +200,76 (+0,73 %)
     
  • HANG SENG

    26 315,32
    +841,44 (+3,30 %)
     
  • GBP/USD

    1,3960
    +0,0051 (+0,37 %)
     

Euro : ce qu’il faut retenir de la victoire de l'Angleterre sur la Croatie

·1 min de lecture

Le résultat sans la manière pour l’Angleterre. Les Anglais ont débuté l’Euro par une courte victoire contre la Croatie (1-0), dimanche devant leurs supporters au stade Wembley, à Londres. Mais ce choc du groupe D a été loin de tenir ses promesses, avec peu d’occasions et même un profond ennui pendant une bonne partie de la rencontre. Les jeunes Anglais ont cependant mérité leur victoire, eux qui ont dominé et se sont procurés les meilleures occasions, pour prendre leur revanche sur la demi-finale du Mondial perdue face à ces mêmes Croates. La sélection aux Damiers a, de son côté, confirmé sa nette perte de vitesse des derniers mois, ne se procurant pas la moindre occasion. 

>> Réécoutez Europe 1 Football Club en replay et podcast ici

Le sauveur : Sterling débloque une rencontre décevante 

C’était l’une des affiches les plus attendues de ce premier tour. La revanche de la demi-finale de la dernière Coupe du monde, remportée par les Croates (2-1 a.p.), a pourtant accouché d’une souris. Raheem Sterling a heureusement débloqué la rencontre en reprenant du plat du pied droit une passe dans l’intervalle magnifique de Philipps, à la 57e. Phil Foden avait trouvé le poteau en début de match (6e), alors qu’Harry Kane a failli reprendre victorieusement un centre dans la surface à la 61e. 

Les Anglais ont cependant largement mérité de l’emporter et brisent enfin la malédiction, eux qui n’avaient jamais gagné leur premier match à l’Euro (en neuf tentatives). Mais ils devront élever ...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles