La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 782,65
    -48,00 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 669,54
    -35,31 (-0,95 %)
     
  • Dow Jones

    31 496,30
    +572,20 (+1,85 %)
     
  • EUR/USD

    1,1916
    -0,0063 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 698,20
    -2,50 (-0,15 %)
     
  • BTC-EUR

    42 396,34
    +1 552,13 (+3,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    982,93
    +39,75 (+4,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    66,28
    +2,45 (+3,84 %)
     
  • DAX

    13 920,69
    -135,61 (-0,96 %)
     
  • FTSE 100

    6 630,52
    -20,36 (-0,31 %)
     
  • Nasdaq

    12 920,15
    +196,65 (+1,55 %)
     
  • S&P 500

    3 841,94
    +73,47 (+1,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 864,32
    -65,78 (-0,23 %)
     
  • HANG SENG

    29 098,29
    -138,51 (-0,47 %)
     
  • GBP/USD

    1,3834
    -0,0060 (-0,43 %)
     

"Il y a eu une grande solidarité" : dans la vallée de la Roya, des travailleurs handicapés viennent en aide aux sinistrés de la tempête Alex

Alain Gastal
·1 min de lecture

Un peu plus de 100 jours apres la tempête Alex, la secrétaire d'État chargée des Personnes handicapées, Sophie Cluzel, s'est endue dans la vallée de la Roya vendredi 5 janvier. Les 2 et 3 octobre derniers, les trois vallées des Alpes Maritimes, Vésubie, Tinée et Roya, ont été totalement dévastées. La ministre a notamment visité l'ESAT Le Prieuré, un établissement de service et d’aide par le travail qui emploie 80 personnes handicapées au sein d’un hôtel restaurant. Cette équipe a joué un rôle primordial durant la tempête et encore aujourd’hui aupres des sinistrés.

>> Tempête Alex : des villages de la vallée de la Roya coupés du monde.

"Avec la tempête, c'était très dur. Les gens ont tout perdu, la maison, tout, raconte Muriel, salarié de l'ESAT Le Prieuré. Le midi et le soir, ils mangeaient ici, on est venus aider. Il y a eu une grande solidarité." Son sens de la solidarité, Muriel l’a exprimé aussi en laissant sa boutique et son atelier couture a disposition des pompiers qui y ont établi leur PC pendant les premières semaines qui ont suivi la catastrophe.

"On a pris sur nous et on y est allés"

Les frigos de l'ESAT ont servi à stocker la nourriture arrivée par hélicoptère et chaque jour le restaurant a servi des centaines de repas aux secouristes et aux sinistrés. Parmi les serveurs, il y avait Charles, un autre salarié du Prieuré : "Tous ces pompiers, ces (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi