Publicité
Marchés français ouverture 2 h 26 min
  • Dow Jones

    40 211,72
    +210,82 (+0,53 %)
     
  • Nasdaq

    18 472,57
    +74,17 (+0,40 %)
     
  • Nikkei 225

    41 357,95
    +167,27 (+0,41 %)
     
  • EUR/USD

    1,0896
    -0,0005 (-0,04 %)
     
  • HANG SENG

    17 769,96
    -245,98 (-1,37 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 252,95
    +1 820,92 (+3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 345,82
    +76,87 (+6,06 %)
     
  • S&P 500

    5 631,22
    +15,87 (+0,28 %)
     

"Elle a eu une conséquence assez inouïe" : Frédéric Beigbeder revient sur la présentation de cette émission de Canal+

Capture écran - Canal+

Invité dans l’émission de Canal+ En Aparté ce jeudi 02 novembre, l’écrivain Frédric Beigbeder est revenu auprès de Nathalie Levy sur son parcours. Il en a notamment profité pour évoquer son rôle de présentateur de l’émission du Cercle de Canal+. L’ancien animateur du programme de critiques de films de la quatrième chaîne a tenu les rênes du Cercle pendant une dizaine d’années. Être à la tête de cette émission lui a permis de vouloir se lancer dans une activité bien précise.

"Le fait de parler de 5 ou 6 films par semaine pendant 10 ans, ça m’a fait découvrir le cinéma d’auteur que je connaissais un peu, mais pas aussi bien qu’un cinéphile. Donc je suis devenu cinéphile. Et quand on devient vraiment très cinéphile, on se dit, de même que quand on lit énormément et si c’était moi ? Y a eu cette tentation d’aller de l’autre côté et d’essayer d’écrire un scénario, de le tourner. Voilà, de diriger des acteurs. Cette émission, elle a eu une conséquence assez inouïe, qui est de me donner envie de réaliser à mon tour." a-t-il confié à Nathalie Lévy.

À lire également

"On n’est jamais guéri" : Frédéric Beigbeder évoque l’affaire Palmade et les addictions

PUBLICITÉ

Frédéric Beigbeder a donc dans la foulée tourné deux films à savoir : L’amour dure trois ans avec Louise Bourgoin ainsi que L’idéal avec Gaspard Proust. Ce dernier long-métrage n’a pas eu le succès escompté. "Ce qui est triste, ce qu’on n’est pas tout seul. Si on fait un roman qui ne marche pas, on n’a pas entraîné tout un tas de gens dans le désastre. En revanche, là, c’est un film qui a coûté cher et qui a pas obtenu le succès qu’il espérait. C’était une comédie sans doute plus cynique et noire…que le précédent, qui était très romantique." a-t-il expliqué dans En Aparté.

Frédéric Beigbeder était notamment présent dans le programme de Canal+ En Aparté pour faire la promotion de son spectacle L’Amour dure 1h15 et qui sera montré sur scène au théâtre E...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi