Marchés français ouverture 2 h 14 min
  • Dow Jones

    33 999,04
    +18,72 (+0,06 %)
     
  • Nasdaq

    12 965,34
    +27,22 (+0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    28 935,31
    -6,83 (-0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0079
    -0,0013 (-0,13 %)
     
  • HANG SENG

    19 852,92
    +89,01 (+0,45 %)
     
  • BTC-EUR

    22 656,39
    -706,64 (-3,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    542,84
    -14,89 (-2,67 %)
     
  • S&P 500

    4 283,74
    +9,70 (+0,23 %)
     

Etudiants : optimiser les impôts

En principe, dès votre majorité, vous n’appartenez plus automatiquement au foyer fiscal de vos parents. Vous devez déclarer vos revenus indépendamment des leurs. Mais, si vous êtes étudiant, la loi vous autorise à rester rattaché à leur foyer fiscal jusqu’à votre vingt-cinquième anniversaire, même si vous ne vivez plus chez eux ! Déclaration de revenus : faites les bons choix La plupart des étudiants qui travaillent pour financer leurs études ne gagnent pas suffisamment d’argent pour être imposables. Mais la déclaration de revenus reste obligatoire. Pour éviter les démarches fiscales, le plus simple est probablement de demander le rattachement au foyer fiscal de vos parents. Pour connaître la meilleure solution, faites vos calculs avec eux en comparant l’impôt dû selon que vous demandez le rattachement à leur foyer, ou que vous déclarez vos revenus à titre individuel. Si vos parents vous comptent à charge, ils bénéficient d’une demi-part supplémentaire (une part à partir troisième enfant rattaché) pour le calcul de leur impôt, avec, à la clé, une économie d’impôt pouvant atteindre 1.592 euros par demi-part. En contrepartie, vos parents intègrent vos revenus dans leur déclaration. Si vous déclarez individuellement vos revenus, vos parents perdent la demi-part supplémentaire, mais ils peuvent déduire jusqu’à 6.042 euros de pension alimentaire de leurs revenus. De votre côté, vous devez déclarer cette pension alimentaire qui vous est éventuellement versée. Si vos parents sont dans une tranche d’imposition élevée (supérieure à 30%), il est généralement plus avantageux pour eux de déduire une pension alimentaire. L’économie d’impôt atteint 1.813 euros pour un taux d’imposition de 30% (6.042 x 30%). L’option choisie ne vous engage pas dans la durée. Si c’est plus avantageux, vous êtes libre de changer d’avis l’année suivante. Pour votre première Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles