La bourse est fermée

Etes-vous un bon télétravailleur ?

Votre étude porte sur les compétences douces, les fameuses soft skills, qui font qu’on est ou pas un bon télétravailleur. Quelles sont les principales compétences que vous avez identifiées ?

Jean Pralong : On a trouvé plusieurs compétences comportementales qui sont vraiment discriminantes et qui font qu’on est un bon télétravailleur ou qu’on l’est moins. Quelques unes sont assez prévisibles, comme le fait de bien connaître son organisation et de savoir à qui on peut faire appel en cas de besoin. Mais aussi bien se connaître et savoir quel est son propre degré d’autonomie et - là aussi - quand on a besoin de faire appel à quelqu’un. Et puis il y a des compétences plus spécifiques. La première c’est être capable de faire preuve d’empathie. C’est-à-dire, à partir de signaux faibles, de quelques bribes d’informations, pouvoir se dire que tel ou tel collaborateur, que tel ou tel collègue a besoin d’aide ou au contraire sentir qu’il va plutôt bien. Et puis enfin il y a une compétence qui est, pour moi, la plus importante. On l’a appelée "promouvoir". C’est la capacité à faire parler de soi et à rendre visible, même quand on n’est pas là, son travail. A mon sens, cela résume bien ce qu’est le télétravail : c’est travailler en situation d’absence, en n’étant pas visible. Et comme la nature a horreur du vide, raconter ce qu’on fait quand on est télétravailleur est une compétence clé, qui permet de maintenir un lien avec ses collègues et sa place au sein de l’entreprise

Sauf que ça, c’est valable en période "normale"… quand un salarié est en télétravail et que les autres sont en équipe, au bureau. Mais quand tout le monde est à distance, en quoi est-ce une compétence utile ?

Jean Pralong : Ce qu’on observe depuis la crise, c’est qu’il y a deux types de télétravailleurs. Ceux qui reproduisent en situation de télétravail ce qu’ils feraient normalement : ils interagissent par mail, ils ont tendance à séparer le pro du perso et à ne pas mettre la caméra quand ils font une visio par exemple.

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La France franchit la barre des 10.000 morts
Le ministre de la Santé néo-zélandais viole les règles de confinement
Bientôt des allées à sens unique dans les supermarchés ?
Pour dissuader leurs habitants de sortir, certaines communes font preuve d'imagination
Pourquoi la baisse des décès annoncée dimanche était un faux espoir