La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2088
    -0,0068 (-0,56 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    30 276,32
    +1 301,06 (+4,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -0,32 (-0,61 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -137,37 (-0,99 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,12 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3601
    -0,0090 (-0,66 %)
     

Etats-Unis : moqué par les internautes, Donald Trump s'en prend à Twitter

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

La relation entre le président américain et le réseau social dont il est un fervent utilisateur n'est pas simple. Vendredi 27 novembre, Donald Trump s'est même inquiété d'une "menace pour la sécurité nationale", après qu'un mot-dièse moqueur s'est hissé en tête des sujets les plus discutés sur la plateforme, appelées "tendances", dans plusieurs pays du monde, à commencer par les Etats-Unis.

"Twitter affiche des 'tendances' qui n'ont absolument rien à voir avec ce qui fait vraiment parler dans le monde. Ils les inventent, et elles sont toujours négatives", a tweeté le président, demandant à ce que "la section 230 soit immédiatement abandonnée". Cette "section 230" fait référence à un extrait d'une loi datant de 1996 selon laquelle les sites internet ne peuvent être poursuivis pour des contenus postés par les utilisateurs, résume The Independant (en anglais).

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi