La bourse est fermée

Les Etats-Unis militent pour une taxe Gafa "optionnelle", Paris refuse

1 / 2

Les Etats-Unis militent pour une taxe Gafa "optionnelle", Paris refuse

Le bras de fer se poursuit entre Washington et Paris au sujet de la taxe Gafa. Dans une lettre adressée jeudi à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), à travers laquelle doit se tenir des négociations permettant de mettre en place d'ici juin une taxation des géants du numérique, le secrétaire américain au Trésor Steven Mnuchin pose de nouvelles conditions.

Si le principe de ces négociations n'est pas remis en cause, Steven Mnuchin avance une proposition fondée sur le "safe harbor regime" ("solution de repli"). Selon une source proche des négociations citée par l'AFP, l'expression cache un principe "d'optionalité" permettant aux multinationales de choisir entre le système actuellement en vigueur ou celui qui serait conclu au terme des débats à l'OCDE.

"La proposition américaine d'avoir une solution optionnelle, où les entreprises choisiraient librement oui ou non d'être taxées, très franchement je n'y crois pas trop. (...) Une solution optionnelle, évidemment, ne serait pas acceptable ni par la France ni par ses partenaires de l'OCDE", a réagi vendredi le ministre de l'Economie Bruno Le Maire.
    
"Je n'ai pas vu beaucoup d'entreprises qui acceptent librement d'être taxées; on peut toujours compter sur la philanthropie de chacun, mais je ne suis pas sûr qu'en matière de finances publiques, ça mène très loin", a poursuivi le ministre.

Le projet doit "être évidemment contraignant"

Le projet de texte...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi