La bourse ferme dans 7 h 27 min
  • CAC 40

    6 236,96
    -115,98 (-1,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 615,27
    -75,47 (-2,04 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0488
    +0,0022 (+0,21 %)
     
  • Gold future

    1 809,60
    -6,30 (-0,35 %)
     
  • BTC-EUR

    27 824,67
    -880,30 (-3,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    649,97
    -20,71 (-3,09 %)
     
  • Pétrole WTI

    109,23
    -0,36 (-0,33 %)
     
  • DAX

    13 732,19
    -275,57 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 317,85
    -120,24 (-1,62 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 099,20
    -545,08 (-2,64 %)
     
  • GBP/USD

    1,2378
    +0,0036 (+0,29 %)
     

Etats-Unis: l'inflation ralentit un peu en avril, mais reste très élevée

Le président américain Joe Biden lors d'une intervention sur l'inflation et l'économie, à Washington le 10 mai 2022 (AFP/Drew Angerer) (Drew Angerer)

L'inflation a commencé à ralentir en avril aux Etats-Unis, les prix de l'essence reculant après avoir flambé en mars à cause de la guerre en Ukraine, mais reste très élevée, affectant la popularité de Joe Biden.

En avril, sur un an, l'inflation s'est établie à 8,3%, contre 8,5% en mars, selon l'indice des prix à la consommation (CPI) publié mercredi par le département du Travail.

Il s'agit du premier ralentissement depuis huit mois.

Malgré ce ralentissement, la hausse des prix reste très forte, toujours proche du plus haut niveau depuis 40 ans qu'elle avait enregistrée le mois dernier.

Et les prix de l'alimentation connaissent leur plus forte hausse sur un an depuis avril 1981 (+9,4%).

Sur un mois seulement, l'inflation ralentit également, à 0,3%, contre 1,2% en mars par rapport à février. Les prix de l'essence, qui avaient flambé en mars à cause de la guerre en Ukraine, baissent de 6,1%.

Les prix des voitures d'occasion, qui avaient largement contribué à la forte inflation à cause de la pénurie de semi-conducteurs, baissent de nouveau en avril (-0,4%), pour le troisième mois d'affilée.

Cependant, en excluant les prix de l'énergie et de l'alimentation, l'inflation dite sous-jacente accélère sur un mois, à 0,6% contre 0,3% en mars. Mais elle ralentit sur un an, à 6,2% contre 6,5%.

Joe Biden a, depuis le début de la semaine, tenté de convaincre les Américains que la Maison Blanche fait tout ce qu'elle peut pour lutter contre cette forte inflation, qui, a-t-il assuré, est sa "plus grande priorité nationale".

Mercredi, il se rendra dans une ferme familiale de Kankakee, dans l'Illinois (nord-est), et doit s'exprimer à 14H15 (18H15 GMT) sur ce qu'il appelle "la hausse des prix de (Vladimir) Poutine".

jul/jum/spi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles