Marchés français ouverture 3 h 59 min
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • Nikkei 225

    27 504,09
    -102,37 (-0,37 %)
     
  • EUR/USD

    1,0733
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    21 359,16
    +75,64 (+0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    21 016,11
    -835,33 (-3,82 %)
     
  • CMC Crypto 200

    518,64
    -18,25 (-3,40 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     

Etats-Unis : l’UE salue le maintien des subventions aux véhicules électriques

AFP/Archives - RONNY HARTMANN

La Commission européenne a salué jeudi le maintien temporaire des conditions d’attribution de subventions aux véhicules électriques aux Etats-Unis, après que le ministère américain des Finances a précisé avoir retardé l’annonce des conditions finales.

La loi sur la réduction de l’inflation (Inflation Reduction Act, IRA) – le nom officiel du plan climat du président Joe Biden – prévoit que les subventions à l’achat d’un véhicule électrique soient accordées à partir du 1er janvier et s’élèvent jusqu’à 7 500 dollars.

Mais la publication des conditions finales étant reportée au mois de mars par le ministère, celles actuellement en vigueur sont maintenues : pour l’heure, les véhicules et leurs batteries doivent simplement être assemblés en Amérique du Nord pour bénéficier des subventions. Ce qui inclut donc ceux fabriqués au Canada et au Mexique, une demande de longue date de la part des pays voisins des Etats-Unis.

"Les conditions publiées aujourd’hui réaffirment que les entreprises européennes peuvent bénéficier" des subventions prévues dans le cadre de l’IRA, a jugé la Commission européenne dans un communiqué qui "salue ces conditions, fruit d’un engagement constructif" de part et d’autre de l’Atlantique.

"Cela ne respecte pas l'objectif de la loi"

Côté américain, cette décision a été critiquée par le sénateur démocrate Joe Manchin, qui a monnayé son soutien à l’IRA et demande désormais une pause dans la mise en place de ces subventions "le temps de publier des conditions qui respectent l’objectif de l’IRA".

"Les règles annoncées répondent à la volonté des entreprises et ne respectent pas l’objectif de la loi", a estimé l’élu dans un communiqué. "Elles ne font qu’affaiblir notre capacité à devenir un pays plus indépendant énergétiquement".

Joe Manchin souhaite notamment que les conditions d’attribution n’aggravent pas la dépendance des Etats-Unis "vis-à-vis de la Chine et de la Russie concernant les matières premières", ces deux pays figurant parmi les principaux producteurs des éléments nécessaires à l’électrification des véhicules.

Le "made in USA" en prend un coup

Les règles actuelles peuvent en effet profiter à des véhicules qui ne répondent pas aux objectifs initiaux, qui visaient à ce qu’ils soient "made in U[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi