La bourse ferme dans 3 h 19 min
  • CAC 40

    7 213,51
    +93,68 (+1,32 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 266,45
    +57,30 (+1,36 %)
     
  • Dow Jones

    33 949,01
    -207,68 (-0,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,0772
    +0,0054 (+0,51 %)
     
  • Gold future

    1 893,20
    +2,50 (+0,13 %)
     
  • BTC-EUR

    21 105,17
    -525,27 (-2,43 %)
     
  • CMC Crypto 200

    523,70
    -13,19 (-2,46 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,15
    -0,32 (-0,41 %)
     
  • DAX

    15 615,35
    +203,30 (+1,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 948,82
    +63,65 (+0,81 %)
     
  • Nasdaq

    11 910,52
    -203,27 (-1,68 %)
     
  • S&P 500

    4 117,86
    -46,14 (-1,11 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,35
    -22,11 (-0,08 %)
     
  • HANG SENG

    21 624,36
    +340,84 (+1,60 %)
     
  • GBP/USD

    1,2163
    +0,0093 (+0,77 %)
     

Etats-Unis : des géants de la tech accusés d'"atteintes" à la santé mentale des élèves

Pixabay

Les géants de la tech sont-ils responsables d'anxiété et dépression croissante chez les élèves, ou encore de tentatives de suicides ? C'est ce que reprochent des responsables d'écoles publiques de Seattle, aux Etats-Unis, qui ont déposé une plainte contre les réseaux sociaux comme Facebook ou TikTok, les accusant d'"atteintes" à la santé mentale du jeune public. Cette plainte vise Facebook et Instagram, qui font partie du groupe Meta, mais aussi Snapchat, YouTube, ainsi que le chinois TikTok et sa maison-mère ByteDance, ou encore Google et sa maison-mère Alphabet. Les responsables des écoles publiques de cette ville située dans l'Etat de Washington, au nord-ouest du pays, expliquent vouloir "tenir les entreprises de réseaux sociaux responsables des atteintes qu'elles ont causées à la santé sociale, émotionnelle et mentale de leurs élèves", selon un communiqué de presse.

"L'augmentation des suicides, tentatives de suicide et visites aux urgences liées à la santé mentale n'est pas une coïncidence. (...) Cette crise s'aggravait déjà avant la pandémie et la recherche a identifié les réseaux sociaux comme jouant un rôle majeur dans l'apparition de problèmes de santé mentale chez les jeunes", ajoutent-ils. Dans cette plainte, déposée vendredi et que l'AFP a pu consulter dimanche, ils accusent ces entreprises d'avoir exploité "la psychologie et la neurophysiologie de leurs utilisateurs pour qu'ils passent de plus en plus de temps sur leurs plateformes, (...) créant une crise de santé (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Vivendi : Canal+ s'offre OCS, le bouquet de chaînes payantes d'Orange
Mediator : les laboratoires Servier de retour devant la justice pour six mois d'audience
Ipsen rachète la biotech américaine Albireo pour près d'un milliard de dollars
CAC 40 : la Bourse de Paris euphorique, espoirs sur l'inflation
Danone assigné en justice par des ONG à cause de sa production de plastique