La bourse ferme dans 2 h 15 min
  • CAC 40

    6 231,67
    -35,61 (-0,57 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 984,09
    -30,71 (-0,76 %)
     
  • Dow Jones

    33 815,90
    -321,41 (-0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,2069
    +0,0051 (+0,42 %)
     
  • Gold future

    1 795,10
    +13,10 (+0,74 %)
     
  • BTC-EUR

    40 961,71
    -4 804,92 (-10,50 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 128,60
    -114,46 (-9,21 %)
     
  • Pétrole WTI

    61,49
    +0,06 (+0,10 %)
     
  • DAX

    15 157,98
    -162,54 (-1,06 %)
     
  • FTSE 100

    6 894,01
    -44,23 (-0,64 %)
     
  • Nasdaq

    13 818,41
    -131,81 (-0,94 %)
     
  • S&P 500

    4 134,98
    -38,44 (-0,92 %)
     
  • Nikkei 225

    29 020,63
    -167,54 (-0,57 %)
     
  • HANG SENG

    29 078,75
    +323,41 (+1,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,3872
    +0,0029 (+0,21 %)
     

Etats-Unis : la Fed pourrait relever les taux bien plus vite que prévu, alertent des économistes

·1 min de lecture

Si la Réserve fédérale de Etats-Unis se veut rassurante en matière de taux d'intérêt, pour sa politique monétaire, de nombreux économistes avertissent que la réalité pourrait être bien différente, avec un durcissement bien plus rapide que prévu. La National Association for Business Economics (NABE) rapporte que 46% des participants interrogés estiment que la Réserve fédérale (Fed) va augmenter ses taux en 2022, tandis que 28% pensent qu'elle le fera en 2023, bien qu'une majorité des membres votants de la Réserve fédérale (Fed) aient indiqué la semaine dernière qu'ils ne comptaient pas les relever avant 2023. Seuls 12% pensent que le taux sera modifié après 2023.

L'enquête NABE est le dernier signe que les économistes tablent sur une accélération de l'inflation, consécutive au déploiement du paquet de mesures de 1.900 milliards de dollars adopté par le Congrès qui succèdent à d'autres injections massives d'argent frais dans l'économie américaine pendant la pandémie. Certains économistes redoutent désormais une surchauffe de l'économie avec une montée en flèche des prix. En mars 2020, alors que la pandémie entraînait la paralysie totale de l'économie, la Banque centrale avait abaissé ses taux.

>> A lire aussi - CAC 40 : les taux d'intérêt remontent, la confiance aux Etats-Unis en ligne de mire

Son président Jerome Powell a indiqué la semaine dernière qu'elle les maintiendrait dans cette fourchette comprise entre 0% et 0,25% tant que le plein emploi durable ne serait pas atteint et (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Ikea à la barre pour l’espionnage de ses salariés
Turquie : la livre plonge, Erdogan renvoie le gouverneur de la banque centrale !
Veolia rejette la nouvelle proposition de Suez
Travail dissimulé : des cadres du transporteur Gefco mis en examen
Des analystes juniors dénoncent des semaines de travail de plus de 95 heures chez Goldman Sachs