La bourse ferme dans 2 h 11 min
  • CAC 40

    6 668,38
    -1,47 (-0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 164,70
    -2,13 (-0,05 %)
     
  • Dow Jones

    35 457,31
    +198,70 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,1644
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • Gold future

    1 785,80
    +15,30 (+0,86 %)
     
  • BTC-EUR

    55 335,76
    +1 231,29 (+2,28 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 498,82
    +35,46 (+2,42 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,81
    -1,15 (-1,39 %)
     
  • DAX

    15 474,57
    -41,26 (-0,27 %)
     
  • FTSE 100

    7 203,28
    -14,25 (-0,20 %)
     
  • Nasdaq

    15 129,09
    +107,28 (+0,71 %)
     
  • S&P 500

    4 519,63
    +33,17 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 255,55
    +40,03 (+0,14 %)
     
  • HANG SENG

    26 136,02
    +348,81 (+1,35 %)
     
  • GBP/USD

    1,3785
    -0,0009 (-0,07 %)
     

Etats-Unis : un expert en cryptomonnaies avoue avoir aidé la Corée du Nord

·1 min de lecture

"Comme il l'a admis devant le tribunal aujourd'hui, Virgil Griffith a accepté d'aider l'un des adversaires les plus dangereux de notre nation, la Corée du Nord" : c'est ce qu'a déclaré dans un communiqué la procureure du tribunal fédéral de Manhattan à New York, Audrey Strauss. Virgil Griffith, 38 ans, est un informaticien américain qui vivait à Singapour et avait été arrêté en novembre 2019 à l'aéroport de Los Angeles après avoir assisté à une conférence à Pyongyang quelques mois plus tôt.

Cet Américain, accusé d'être un pirate informatique et expert en cryptomonnaies, a plaidé coupable de fourniture de conseils financiers à la Corée du Nord afin qu'elle échappe aux sanctions internationales, a annoncé lundi la justice américaine. "M. Griffith a travaillé, avec d'autres, pour fournir à la Corée du Nord des services financiers en cryptomonnaies, a aidé la Corée du Nord à échapper aux sanctions et s'est rendu en Corée du Nord à ces fins", a énuméré la procureure dans ce communiqué du ministère de la Justice.

>> A lire aussi : Sous-marins australiens : la Corée du Nord craint une course à l'armement nucléaire

Elle a accusé Virgil Griffith d'avoir "mis en péril la sécurité nationale des Etats-Unis en sapant le système de sanctions mis en oeuvre par le président et le Congrès consistant à mettre une pression maximale sur la menace que pose le perfide régime nord-coréen". Il y avait exposé, selon la justice américaine, son expertise en matière de cryptomonnaies et monnaies virtuelles (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Bientôt un nouvel impôt local ? Le gouvernement met le paquet dans la formation des Français... Le flash éco du jour
Strasbourg : la suspension de deux soignants non-vaccinés confirmée par la justice
Derrière la crise des sous-marins, le bras de fer Australie - Chine - Etats-Unis dans le Pacifique
Covid-19 : pas de risque à faire le vaccin contre la grippe et la dose de rappel concomitamment
Un influenceur soupçonné d'avoir détourné des millions d'euros des aides Covid depuis Dubaï

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles