Marchés français ouverture 7 h 40 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 520,70
    +112,53 (+0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,2093
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 056,52
    -1 013,07 (-2,47 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Etats-Unis : Donald Trump acquitté par le Sénat américain

·2 min de lecture

Donald Trump peut souffler. L'ancien président américain n'est plus poursuivi pour "incitation à l'insurrection" après les violences au Capitole le 6 janvier dernier. Cinquante-sept sénateurs ont voté pour un verdict de culpabilité et 43 contre. La majorité des deux-tiers nécessaire à la condamnation n'a donc pas été atteinte. L'ancien président républicain a immédiatement réagi en saluant la fin d'une "chasse aux sorcières". Se tournant vers l'avenir et marquant sa volonté de continuer à jouer un rôle politique, il a promis de continuer à défendre "la grandeur de l'Amérique". "Il n'y a rien que nous ne puissions accomplir ensemble", a-t-il dit dans un communiqué.

"Notre mouvement magnifique, historique et patriotique, Make America Great Again, ne fait que commencer", a-t-il réagi ensuite, se posant une nouvelle fois en victime d'une "chasse aux sorcières". "Dans les mois à venir, j'aurai beaucoup de choses à partager avec vous et suis impatient de continuer notre incroyable aventure pour la grandeur de l'Amérique", a-t-il ajouté, sans donner de précisions sur la façon dont il envisageait son avenir politique. Remerciant tous les sénateurs "qui ont fièrement défendu la Constitution", il a dénoncé un procès en destitution qui n'était à ses yeux qu'"une nouvelle phase de la plus grande chasse aux sorcières de l'histoire". "Aucun président n'a jamais été traité de la sorte", a-t-il martelé, reprenant une formule régulièrement utilisée tout au long de son mandat.

>> A lire aussi - Après Donald Trump, Joe Biden veut muscler le made in America

Les démocrates voulaient voir Donald Trump reconnu coupable d'"incitation à l'insurrection", puis qu'il soit ensuite rendu inéligible. Pour eux, il est le responsable principal des événements du 6 janvier, lorsqu'une foule de ses partisans en colère avait envahi le Capitole au moment où le Congrès américain s'apprêtait à confirmer sa défaite à l'élection du 3 novembre face au démocrate Joe Biden. Cinq personnes avaient perdu la vie lors (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Carlos Ghosn : deux complices supposés seront bien extradés vers le Japon
"Carte vaccinale géographique", stylo au prix faramineux… Le flash éco du jour
Pour sauver leurs finances, ces églises bretonnes acceptent désormais le sans contact
Le prix exorbitant du nouveau stylo-plume de Montblanc
Le point sur les 3,2 milliards d’e-mails et mots de passe piratés