Marchés français ouverture 8 h 41 min
  • Dow Jones

    30 946,99
    -491,31 (-1,56 %)
     
  • Nasdaq

    11 181,54
    -343,01 (-2,98 %)
     
  • Nikkei 225

    27 049,47
    +178,17 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,0524
    -0,0062 (-0,59 %)
     
  • HANG SENG

    22 418,97
    +189,47 (+0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    19 371,35
    -634,54 (-3,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    441,05
    -9,01 (-2,00 %)
     
  • S&P 500

    3 821,55
    -78,56 (-2,01 %)
     

Les Etats-Unis doivent occuper le terrain face à l'expansion chinoise

Les ambitions militaires de la Chine inquiètent, notamment dans le Pacifique. Une zone que Washington a intérêt à réinvestir civilement avec ses alliés.

Des centaines de bases militaires appartenant aux Etats-Unis sont réparties dans au moins quarante-cinq pays. Le Royaume-Uni, la France et même Singapour entretiennent des bases hors frontières. Pour le moment, la Chine n'en a installé qu'une, à Djibouti en 2017, mais elle n'entend pas en rester là, alors qu'elle possède désormais plus de navires que la marine américaine. Pékin a approché au moins cinq pays hôtes potentiels. En avril, notamment, son accord commercial avec les îles Salomon a fait craindre que ce soit une étape vers une présence militaire.

A terme, c'est la domination navale américaine sur le Pacifique qui est en jeu. Les Chinois la dénoncent comme "impérialiste", soulignant que leur propre expansion militaire est pacifique, ne visant qu'à protéger leurs expatriés, leurs investissements à l'étranger et leurs routes commerciales. Leurs voisins ne sont pas convaincus. La Chine a installé des batteries de missiles sur des îlots en mer de Chine, menace d'annexer Taïwan par la force et voudrait que tous les pays asiatiques s'inclinent devant sa puissance. Ce qui suppose de chasser les Américains de la région.

Comment contrer cette volonté? En tirant les leçons de l'entreprise de séduction chinoise dans la zone. L'engagement américain s'est considérablement restreint après la fin de la Guerre froide, Washington fermant son ambassade aux Salomon dès 1993. Depuis cinq ans, la radio australienne a cessé d'émettre en direction des îles, pourtant avides de ses informations. C'est China Radio International qui utilise désormais ses fréquences. Les Occidentaux devraient proposer aux pays de la région des clauses commerciales avantageuses, des marchés du travail plus ouverts, des technologies et une expertise stratégique sur le changement climatique, la pêche illégale, l'environnement, l'éducation, la santé ou l'accès à Internet.

Les Etats-Unis ont promis de rouvrir leur ambassade aux Salomon pour renouer le dialogue. Ils seraient bien avisés de faire encore mieux [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles