Marchés français ouverture 4 h 6 min
  • Dow Jones

    34 035,99
    +305,10 (+0,90 %)
     
  • Nasdaq

    14 038,76
    +180,92 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 682,66
    +39,97 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1956
    -0,0020 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    28 765,37
    -27,77 (-0,10 %)
     
  • BTC-EUR

    52 650,30
    -345,68 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 396,51
    +15,56 (+1,13 %)
     
  • S&P 500

    4 170,42
    +45,76 (+1,11 %)
     

Etats-Unis : Boeing écope d'une amende de 6,6 millions de dollars pour manquements à la sécurité

franceinfo avec AFP
·2 min de lecture

Cette amende est infligée à l'avionneur américain au moment où l'un de ses modèles, le 777, est sous le feu des critiques après une avarie spectaculaire la semaine dernière à Denver.

Nouvelle pénalité. Le gendarme américain de l'aviation, la FAA, a annoncé jeudi 25 février avoir infligé à Boeing une amende de 6,6 millions de dollars pour divers manquements à la sécurité, dont 5,4 millions pour ne pas avoir mis en œuvre certaines conditions d'un accord datant de 2015.

L'agence fédérale reproche aussi à des responsables de Boeing d'avoir exercé une pression excessive sur des employés dans son usine en Caroline du Sud, notamment lors d'une inspection d'un Boeing 787 "Dreamliner" en février 2020. Des défauts de fabrication sur cet appareil ont été découverts à l'été, poussant le constructeur à retarder des livraisons.

La FAA appelée à renforcer ses inspections

Cette amende est infligée à l'avionneur américain au moment où l'un de ses modèles, le 777, est sous le feu des critiques après une avarie spectaculaire la semaine dernière à Denver (Colorado). L'incident, qui n'a fait aucune victime humaine, a aussi braqué les projecteurs sur les relations entre l'avionneur et son principal régulateur.

Selon l'accord passé en 2015 avec la FAA, Boeing "s'était engagé à modifier ses processus internes pour améliorer et donner la priorité aux respects des normes réglementaires". Or le constructeur, qui avait déjà payé une amende de 12 millions de dollars à l'époque, "n'a pas atteint certains de ses objectifs", et "certains responsables de l'entreprise n'ont pas donné la priorité aux respects des règles de la FAA", estime le régulateur.

Le ministère américain des (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :

A lire aussi