La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1967
    +0,0054 (+0,45 %)
     
  • Gold future

    1 788,10
    -23,10 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    14 485,15
    +155,14 (+1,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3313
    -0,0044 (-0,33 %)
     

Etats-Unis : pour Barack Obama, Donald Trump a "complètement foiré" sa gestion de la pandémie de Covid-19

franceinfo avec AFP
·1 min de lecture

C'est le deuxième meeting en quelques jours pour l'ancien président démocrate américain. Barack Obama a accusé son successeur Donald Trump, samedi 24 octobre, d'avoir "complètement foiré" dans sa gestion du Covid-19, lors d'un meeting de soutien au candidat démocrate Joe Biden à Miami, en Floride. "Cette pandémie aurait été difficile à gérer pour n'importe quel président", "mais l'idée que cette Maison Blanche ait fait autre chose que complétement foirer est absurde", a-t-il lancé, à dix jours de l'élection présidentielle du 3 novembre. "Huit mois après le début de cette pandémie, les nouveaux cas battent encore des records", a-t-il encore lancé.

Devant des supporters venus en voiture pour ce meeting en format "drive-in", qui ont rythmé son discours de coups de klaxon, le premier président noir des Etats-Unis a reproché au milliardaire républicain de ne toujours pas avoir de plan pour combattre le coronavirus.

"Je te demande d'élire Joe"

"Donald Trump ne va pas soudainement nous protéger. Il n'est même pas capable de prendre les précautions les plus élémentaires pour se protéger lui-même", a-t-il ironisé, trois semaines après l'hospitalisation du président-candidat qui avait contracté le Covid-19. "Il ne reconnaît même pas qu'il y a (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi