La bourse ferme dans 2 h 39 min
  • CAC 40

    6 714,35
    -39,62 (-0,59 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 956,42
    -28,08 (-0,70 %)
     
  • Dow Jones

    34 395,01
    -194,76 (-0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0442
    -0,0087 (-0,82 %)
     
  • Gold future

    1 799,80
    -15,40 (-0,85 %)
     
  • BTC-EUR

    16 174,35
    -296,20 (-1,80 %)
     
  • CMC Crypto 200

    400,64
    -5,51 (-1,36 %)
     
  • Pétrole WTI

    81,57
    +0,35 (+0,43 %)
     
  • DAX

    14 557,45
    +67,15 (+0,46 %)
     
  • FTSE 100

    7 523,46
    -35,03 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    11 482,45
    +14,45 (+0,13 %)
     
  • S&P 500

    4 076,57
    -3,54 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    27 777,90
    -448,18 (-1,59 %)
     
  • HANG SENG

    18 675,35
    -61,09 (-0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,2156
    -0,0100 (-0,81 %)
     

Etats et consommateurs seront les moteurs de l'innovation verte

Bessard/Rea

LES ECONOMISTES DU BIEN COMMUN - Pour Philippe Aghion, économiste et professeur au Collège de France, face au défit climatique, l'heure n'est pas à la décroissance mais bien au contraire, à l'innovation. Objectif : limiter nos consommations d'énergie et l'utilisation de technologies polluantes.

On entend souvent cette idée que la croissance a détruit le monde et que donc, pour le sauver, il faut y mettre un terme. De fait, l'histoire ne donne pas entièrement tort aux avocats de la décroissance. En effet, le décollage industriel de 1820 et l'exploitation massive du charbon qui s'est ensuivie ont considérablement augmenté la concentration de dioxyde de carbone dans l'atmosphère. Faut-il pour autant inverser les horloges, c'est-à-dire décroître et revenir à l'avant-1820 pour éviter le désastre écologique? Prix du carbone, subventions, taxes… Plusieurs leviers existent pour encourager les entreprises.

L'histoire récente montre que la réponse est non: pendant cette période. Or ce chiffre de 8%, d'après l'Agence internationale de l'énergie, c'est le rythme annuel de baisse des émissions de CO2 qu'il faudrait pour tenir les objectifs du Giec. Autrement dit, il faudrait se mettre en permanence au régime du premier confinement, qui a paralysé nos vies et aggravé la pauvreté dans les pays en développement.

Lire aussi

L'innovation "verte"

L'augmentation dramatique de la mortalité dans ces pays est venue pour l'essentiel de cette hausse de la pauvreté. La seule alternative crédible pour lutter efficacement contre le réchauffement climatique sans renoncer à la prospérité et à une amélioration continue de notre qualité de vie, c'est l'innovation "verte". L'innovation pour découvrir puis exploiter à coûts abordables de nouvelles sources d'énergie. L'innovation pour améliorer l'efficacité énergétique, c'est-à-dire pour produire en économisant sur le recours aux sources d'énergie existantes. L'innovation dans nos comportements pour limiter nos consommations d'énergie et adopter de bonnes habitudes.

Mais pourquoi l'innovation verte tarde-t-elle à arriver pour nous permettre de lutter efficacemenEn réalité, l'innovation n'est pas spontanément verte: au contraire, les entreprises qui ont produit et innové dans les technologies polluantes dans le passé préfèrent continuer à in[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi