La bourse est fermée
  • Dow Jones

    31 881,88
    +344,53 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    13 562,20
    +97,00 (+0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    29 671,70
    -484,33 (-1,61 %)
     
  • EUR/USD

    1,2149
    -0,0006 (-0,05 %)
     
  • HANG SENG

    29 718,24
    -914,40 (-2,99 %)
     
  • BTC-EUR

    41 017,95
    +1 333,48 (+3,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 002,37
    -12,55 (-1,24 %)
     
  • S&P 500

    3 916,22
    +34,85 (+0,90 %)
     

Etat d'urgence sanitaire : "Il faut concilier la sécurité sanitaire et le respect des libertés", réclame le député LR Philippe Gosselin

franceinfo
·1 min de lecture

Alors que le Covid-19 continue de progresser en France, un nouveau projet de loi qui prévoit la prolongation de l'état d'urgence arrive mercredi 20 janvier à l'Assemblée nationale. Invité sur franceinfo, Philippe Gosselin, député Les Républicains de la Manche, juge que "la question n'est pas d'empêcher le gouvernement de recourir à l'état d'urgence", mais "de savoir concilier la sécurité sanitaire avec le respect des grands équilibres et des libertés."

franceinfo : Dans un contexte sanitaire toujours inquiétant, on peut difficilement se passer de l'état d'urgence ?

Philippe Gosselin : L'état d'urgence permet au gouvernement de pouvoir instaurer un certain nombre de mesures, comme par exemple un confinement, ou un couvre feu. Donc, la question n'est pas d'empêcher le gouvernement de recourir pour une part à l'état d'urgence. La question qui se pose est de savoir quelle durée et avec quel contrôle, quelles actions du Parlement. Ce sont des questions essentielles qui sont peut-être un peu occultées. Au mois de novembre, on portait sur une fin de l'état d'urgence au 16 février, avec une sortie d'état d'urgence, au 1er avril. La nouvelle mouture, parce que les circonstances l'exigent et je crois que personne ne conteste qu'il faut prendre des mesures, on renvoie cette fois-ci non (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi