Marchés français ouverture 8 h 30 min
  • Dow Jones

    34 792,67
    -323,73 (-0,92 %)
     
  • Nasdaq

    14 780,53
    +19,24 (+0,13 %)
     
  • Nikkei 225

    27 584,08
    -57,75 (-0,21 %)
     
  • EUR/USD

    1,1843
    -0,0025 (-0,21 %)
     
  • HANG SENG

    26 426,55
    +231,73 (+0,88 %)
     
  • BTC-EUR

    33 711,18
    +946,45 (+2,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    977,06
    +50,30 (+5,43 %)
     
  • S&P 500

    4 402,66
    -20,49 (-0,46 %)
     

Etam : "On peut faire de la fast fashion en épargnant la planète"

·1 min de lecture

Entré chez Etam en 1998 après des études de commerce à Londres, Laurent Milchior dirige depuis 2008 le groupe 100% familial au côté de son père. Fort de son milliard d’euros de chiffre d'affaires, le leader français de la lingerie et septième acteur mondial du secteur avec ses marques Undiz, Maison 123 et Livy, mise sur l’innovation soutenue et un style affirmé, mais aussi des prix accessibles et des engagements forts sur l’écologie et la place de la femme dans la société. Non sans quelques compromissions, assumées, en prônant par exemple la responsabilité environnementale sans renoncer à une course à la «fast fashion» ou en faisant le chantre du «body positive» dans un univers où lingerie féminine rime immanquablement avec séduction et sensualité.

Capital : Etam, aujourd'hui, cela évoque d’abord de la lingerie. Que représente encore le prêt-à-porter dans le groupe ?

Laurent Milchior : Le prêt-à-porter est très bousculé en France depuis l’arrivée des groupes étrangers comme Inditex (Zara, Bershka…), H&M ou encore Uniqlo. Tous les acteurs français souffrent, et nous ne faisons pas exception. La lingerie, nous en faisons depuis plus de cent ans et c’est notre vrai point fort, alors nous en profitons. Il faut savoir qu’un soutien-gorge est un produit extrêmement technique, constitué de pas moins de 40 pièces de tissus à assembler !

Nous allons donc arrêter progressivement de vendre des jeans ou des manteaux, sur lesquels nous avons peu de légitimité, et repositionner notre prêt-à-porter (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le bureau européen des unions de consommateurs porte plainte contre WhatsApp
YouTube déploie ses "Shorts", des vidéos très courtes à la TikTok, dans plus de 100 pays
Atos révise ses prévisions à la baisse et ne renouera pas avec la croissance en 2021
CAC 40 - La prudence l'emporte
L'avion hybride de la start-up VoltAero veut faire son trou dans le ciel français

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles