La bourse est fermée

Essor du télétravail : vers un éclatement des travailleurs et de la société

*

A mesure que l'épidémie de coronavirus s'étend, le télétravail pourrait apparaître comme une solution, surtout que les technologies actuelles le permettent. Mais quelles pourraient être à long terme les conséquences d'une massification du travail à domicile ?

Marianne : Google et Twitter ont recommandé le télétravail à leurs employés, en raison du coronavirus. Qu’en penser ?

Fanny Lederlin : Tous les chefs d’entreprise, quel que soit leur activité, se demandent comment protéger leurs salariés et comment se protéger eux-mêmes. Ils ont une responsabilité juridique. Et le télétravail fait bien sûr partie des mesures efficaces pour éviter la contagion. Cela doit être plus facile d’y avoir recours pour des pure players du numérique, tels Google ou Twitter, dont l’activité technologique facilite le télétravail. Mais aujourd’hui, la plupart des entreprises ont pris le pli : il n’y a peut-être plus que dans l’industrie qu’il est absolument nécessaire d’avoir des travailleurs sur place. Je pense que si le coronavirus était arrivé il y a 5 ans, il aurait été beaucoup plus difficile d’organiser le télétravail.

Certes, c’est encore un phénomène minoritaire, mais qui progresse. L’an dernier, il concernait 29% des actifs exerçant dans un bureau, soit une hausse de quatre points par rapport à 2017, selon le dernier baromètre de l’observatoire Actineo, cité par




Lire la suite