La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 838,16
    -97,31 (-0,28 %)
     
  • Nasdaq

    14 681,07
    +8,39 (+0,06 %)
     
  • Nikkei 225

    27 781,02
    +497,43 (+1,82 %)
     
  • EUR/USD

    1,1876
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    26 235,80
    +274,77 (+1,06 %)
     
  • BTC-EUR

    33 053,05
    -1 789,86 (-5,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    951,68
    -9,21 (-0,96 %)
     
  • S&P 500

    4 387,16
    -8,10 (-0,18 %)
     

EssilorLuxottica veut "tourner la page" et boucler le rachat de Grandvision

·2 min de lecture
ESSILORLUXOTTICA VEUT "TOURNER LA PAGE" ET BOUCLER LE RACHAT DE GRANDVISION

PARIS (Reuters) - EssilorLuxottica a annoncé mardi avoir approuvé la finalisation au 1er juillet de son projet de rachat du groupe d'optique néerlandais Grandvision pour 7,2 milliards d'euros, mettant un terme à un feuilleton commencé il y a près de deux ans.

"Après avoir étudié toutes nos options, nous avons pris la décision de finaliser l’acquisition sans plus attendre. La logique stratégique de la transaction reste forte et inchangée, et après deux ans d’efforts et de travail constant, nous sommes prêts à tourner la page et à commencer un nouveau chapitre de l’histoire d’EssilorLuxottica, avec GrandVision", a annoncé le groupe dans un communiqué.

"Alors que notre industrie renoue avec la croissance post-pandémie, nous estimons que c'est le moment idéal pour développer nos activités de vente au détail (...)."

Le groupe néerlandais a répondu dans la foulée qu'il "prenait note" de la décision d'EssilorLuxottica.

Créé en 2018 par la fusion du spécialiste français des verres optiques Essilor et du géant italien de la lunetterie Luxottica, EssilorLuxottica possède entre autres Ray Ban et détient des licences de marques de luxe comme Chanel, Prada et Versace.

Il avait annoncé en juillet 2019 son intention de racheter GrandVision, ce qui a conduit les autorités européennes à ouvrir une enquête approfondie sur les conséquences potentielles pour la concurrence.

Entre-temps, le projet a donné lieu à un différend entre EssilorLuxottica et la direction de GrandVision sur la gestion de la crise du coronavirus par cette dernière, un dossier porté devant la justice néerlandaise qui a donné raison, la semaine dernière, au franco-italien.

Afin d'apaiser les craintes des autorités européennes de voir le rachat de GrandVision nuire à la concurrence, EssilorLuxottica s'est engagé à vendre une partie des réseaux de distribution du néerlandais en Italie, aux Pays-Bas et en Belgique, précise l'exécutif communautaire dans un communiqué.

En Belgique, il cédera ainsi 35 points de vente appartenant à l'enseigne GrandOptical, sans la marque, qui pourra être maintenue sous licence à l'acheteur.

En Italie, le nouveau groupe cédera au total 174 magasins: tous ceux de la chaîne VistaSi d'EssilorLuxottica et 72 de l'enseigne "GrandVision by".

Aux Pays-Bas, 142 magasins de la chaîne EyeWish seront vendus avec la marque, que le groupe devra abandonner pour les points de vente qu'il conservera.

(Blandine Hénault et Nicolas Delame)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles