La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    29 098,89
    -126,72 (-0,43 %)
     
  • EUR/USD

    0,9782
    -0,0037 (-0,38 %)
     
  • Gold future

    1 676,40
    +7,80 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    20 101,39
    +336,93 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    449,00
    +5,57 (+1,26 %)
     
  • Pétrole WTI

    80,49
    -0,74 (-0,91 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 764,50
    +26,99 (+0,25 %)
     
  • S&P 500

    3 637,27
    -3,20 (-0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1108
    -0,0015 (-0,13 %)
     

Essence, gazole... les prix des carburants continuent de baisser

Les tarifs des carburants sont en encore en baisse. Cette diminution des prix à la pompe trouve sa source dans la diminution des montants des produits pétroliers.

La baisse des prix des carburants se poursuit d’après les chiffres publiés par le ministère de la Transition écologique arrêté au vendredi 5 août. Le gazole est à 1,83 euro avec une baisse de 3,9 centimes sur une semaine tandis que le prix de l’essence est à 1,79 euro avec une baisse d’à peine 1,4 centime.

Si cette diminution est lente depuis début juillet, elle est la conséquence de plusieurs facteurs. Le premier étant évidemment la remise de 18 centimes par litre de carburant accordée par le gouvernement. Mais ce n’est pas la seule explication. À l’issue du déclenchement de la guerre en Ukraine, les prix des produits pétroliers avaient fortement augmenté et atteint des sommets. Depuis quelques semaines, ces valeurs sont en constante diminution.

La France importe 99 % du pétrole qu’elle utilise. Le Brent est le nom donné au brut de la mer du Nord, l’un des hydrocarbures que l’Hexagone achète. Après avoir culminé à 122,69 dollars le baril en juin, le tarif du Brent a commencé à baisser pour atteindre 111,93 dollars le baril en juillet. La marge brute de raffinage est également un indicateur important. Elle sert à calculer l’écart entre la valeur des produits pétroliers à la sortie de la raffinerie, comme les carburants, et la valeur du pétrole brut à son entrée. Cette marge chute de moitié en un mois, passant de 146 à 77 euros par tonne. Cette dernière avait atteint des sommets avec 156 euros par tonne en avril.

Aucune hausse des carburants en moyenne n’a été constatée depuis (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

L’iPad d’Apple est en vente flash chez Amazon, attention à la rupture de stock
Nintendo Switch : Nouvelle vente flash à saisir sur les consoles et jeux jusqu’à -41%
Amazon Prime Video : voici le bon plan pour suivre les matchs de Ligue 1 de ce dimanche
Vacances : 20 destinations à petits prix pour partir en septembre
Amazon Ligue 1 : Comment suivre les matchs de ce samedi sur Prime Video ?
VIDÉO - L'indemnité carburant pour les travailleurs arrivera en octobre