La bourse est fermée

Essai Seat Mii Electric : une petite voiture électrique abordable

Lancée au printemps 2012, la Seat Mii n’aura pas rencontré un vif succès en France. Mais cette petite citadine de 3,56 mètres pourrait prendre sa revanche dans sa nouvelle version 100% électrique, qui sera lancée en France en mars 2020. Rebaptisée “Mii Electric”, elle se démarque de l’ancienne version thermique par des stickers sur les ailes, des jantes spécifiques et des répétiteurs de clignotants intégrés dans les rétroviseurs. Cinq teintes de carrosserie sont proposées au catalogue.

A l’intérieur aussi, les évolutions sont très limitées. Le bandeau blanc de la console centrale est spécifique et un éclairage d’ambiance fait son apparition. La version la plus haut de gamme (Mii Electric Plus) profite même de sièges “sport”, d’un volant en cuir et d’un système audio à 6 HP. Mais cela ne suffit pas à masquer la qualité quelconque des matériaux, le manque de rangements ou encore la présentation assez vieillotte (pas d’écran tactile, pas de volant réglable en profondeur, vitres arrière à compas…).

>> A lire aussi - En cas d’accident, une voiture électrique est aussi sûre qu’une voiture thermique

Son vrai atout : le prix !

Certes, la Seat Mii Electric n’est pas la voiture la mieux finie, ni la plus technologique, même si elle peut être connectée à une application mobile pour connaître l’autonomie restante, par exemple. Mais elle a une grande qualité : son prix de vente. Proposée à partir de 21.920 euros, elle est l’une des voitures électriques les moins chères du marché actuellement. Seule sa cousine - la Skoda Citigo iV - fait mieux (21.600 euros), mais elle est moins bien équipée. En comptant le bonus écologique, le prix de la Mii Electric descend à 16.000 euros, voire à moins de 14.000 euros si vous êtes éligible à la prime à la conversion (mise à la casse d’un véhicule diesel avant 2006 ou d’un essence avant 1997).

Seat propose même une offre en location à 149 euros par mois sur 3 ans (ou 30.000 km maximum), avec un apport de 2.000 euros (déduction faite du bonus). Et le

(...) Cliquez ici pour voir la suite