La bourse est fermée

Essai de l’Audi e-tron, un SUV électrique très haut de gamme

1 / 14

Essai de l’Audi e-tron, un SUV électrique très haut de gamme

Esthétiquement, presque rien ne semble distinguer l’Audi e-tron d’un autre SUV de la marque. A un détail près : ce modèle n’a pas de rétroviseurs. Ils sont remplacés par des caméras, dont les images sont diffusées sur de petits écrans OLED placés dans les portières, près des poignées de portes. Si cet équipement technologique a toutes les chances d’impressionner les passagers, il réclame un certain temps d’adaptation au conducteur.

Réflexe de regarder les caméras plutôt que les écrans, manque de profondeur des images (obligeant à tourner la tête pour s’assurer que personne n’est sur la file d’à côté) et visibilité réduite par temps de pluie : les contraintes de ces “rétroviseurs virtuels” sont nombreuses, d’autant qu’ils ne sont pas donnés (1.850 euros en option). Et, rassurez-vous, il reste encore suffisamment d’écrans à bord pour vous distraire !

Il y en a un de 12,3 pouces, qui fait office d’instrumentation de bord (baptisé Virtual Cockpit chez Audi), et deux autres tactiles pour le système multimédia et les réglages de la climatisation. Ces derniers sont équipés de la technologie de retour haptique, reproduisant des sensations de toucher à l’écran et améliorant ainsi l’utilisation. L’Audi e-tron achève de nous convaincre par une présentation intérieure sérieuse, une belle qualité de fabrication et une habitabilité généreuse, permettant à trois adultes de voyager à l’arrière sans problème.

Et à conduire ?

En appuyant sur le bouton “Start Engine”, une musique d’accueil se fait entendre, puis c’est le silence. Le véhicule est pourtant prêt à démarrer. C’est toute la magie de la voiture électrique. Le moteur, ou plutôt les deux moteurs, sont logés sur chaque essieu. Ils permettent d’avoir quatre roues motrices en permanence - et donc une motricité sans faille - et délivrent une puissance maximale de 408 ch quand le mode “Dynamic” est enclenché.

>> A lire aussi - À Londres, des bornes de recharge électrique dans les lampadaires !

Avec une telle réserve, et malgré un poids

(...) Cliquez ici pour voir la suite

La fin des enchères sur les terrains publics, une solution pour baisser les prix du neuf, selon le patron de Nexity
Quel est votre niveau en français ?
Immobilier : “les prix ne peuvent pas s’effondrer”, selon le président de la Fnaim
Devenir franchisé, un parcours très encadré
Les Etats-Unis pourraient déjà être en récession, selon la banque centrale