Marchés français ouverture 7 h 47 min
  • Dow Jones

    32 803,47
    +76,67 (+0,23 %)
     
  • Nasdaq

    12 657,55
    -63,04 (-0,50 %)
     
  • Nikkei 225

    28 175,87
    +243,67 (+0,87 %)
     
  • EUR/USD

    1,0177
    -0,0010 (-0,10 %)
     
  • HANG SENG

    20 201,94
    +27,94 (+0,14 %)
     
  • BTC-EUR

    22 793,35
    -135,74 (-0,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    533,20
    -2,02 (-0,38 %)
     
  • S&P 500

    4 145,19
    -6,75 (-0,16 %)
     

Un Espagnol est déclaré mort, le légiste constate qu'il respire encore

Silvia Tormo - PixaBay

ERREUR MEDICALE - L’homme était connu pour souffrir d’alcoolisme

Un médecin légiste a eu une belle frayeur dimanche dernier en constatant que le cadavre qu’on lui avait apporté… n’était pas mort, rapporte le journal espagnol El Periodico. La scène s’est déroulée à l’hôpital de Riudecanyes, dans la province espagnole de Tarragone.

Une ambulance s’est tout d’abord rendue au domicile d’un homme de 64 ans déclaré inconscient. Sur place, le médecin a constaté le décès de la personne, connue pour des antécédents d’alcoolisme. Selon les autorités policières, il n’a pas tenté de ranimer le sexagénaire, considérant son décès comme certain.

Une enquête interne est menée

Le présumé mort a alors été directement expédié à la morgue de l’hôpital. C’est alors que le médecin légiste et le service funéraire ont découvert avec stupéfaction que le cadavre n’en était pas un. Le malheureux était bien vivant, mais souffrait de difficultés notables à respirer. Une ambulance médicalisée a transféré en urgence le patient dans le bon service. L’hôpital a diligenté une enquête interne afin de faire toute la lumière sur les événements et de comprendre les raisons de cette énorme erreur de diagnostic.

Ce genre de déconvenue n’est pas si rare : une dizaine de cas surviendrait chaque année dans le monde. En novembre dernier, un Indien avait défrayé la chronique après avoir passé la nuit dans une chambre froide. À la (...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Seine-Saint-Denis : Déclaré mort, un éboueur revient à la vie quelques secondes plus tard
Kremlin-Bicêtre : La morgue de l’hôpital inverse par erreur deux corps de bébés décédés

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles