Marchés français ouverture 6 h 44 min
  • Dow Jones

    33 587,66
    -681,50 (-1,99 %)
     
  • Nasdaq

    13 031,68
    -357,75 (-2,67 %)
     
  • Nikkei 225

    28 147,51
    0,00 (0,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,2079
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    28 231,04
    +217,23 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    40 044,74
    -7 542,63 (-15,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 302,40
    -261,43 (-16,72 %)
     
  • S&P 500

    4 063,04
    -89,06 (-2,14 %)
     

Espagne : le géant bancaire CaixaBank veut sabrer 1 emploi sur 5 !

·1 min de lecture

Coup dur pour l'emploi dans la banque en Espagne. Peu après son rachat de Bankia, le géant bancaire espagnol CaixaBank veut supprimer près d'un poste sur cinq ! "Il est nécessaire de lancer un plan de suppressions d'emplois portant sur 8.291 postes", a indiqué la banque dans un communiqué. Annoncé en septembre et finalisé le mois dernier, le rachat de Bankia a permis à CaixaBank de devenir la première banque d'Espagne en termes d'actifs sur le territoire national, même si elle reste devancée par Banco Santander et BBVA en termes de présence internationale.

Ce plan de suppressions de postes est dû "aux doublons et synergies provoquées par la fusion et aux circonstances actuelles du marché", s'est justifié CaixaBank alors que les banques font face à des taux d'intérêt très bas, à la crise économique provoquée par la pandémie et à l'utilisation croissante des services de banque en ligne. Les suppressions de postes prévues, qui doivent encore être négociées avec les syndicats, représentent 16% des effectifs totaux de la banque (51.000 employés), et même 18% de ses effectifs en Espagne et hors filiale d'assurance, a souligné le syndicat UGT. En outre, CaixaBank veut fermer 1.534 agences, soit près d'un quart de son réseau global et même 27% de ses agences en Espagne, selon les syndicats.

>> A lire aussi - BNP Paribas, Société générale et Crédit agricole s'envolent, fusions en vue ?

"Ils proposent des départs volontaires avec une compensation inférieure" au plan social lancé en 2019 (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le vin résiste à la crise du Covid-19, mais le champagne boit la tasse
Les introductions en Bourse et les taux d’intérêt inquiètent : le conseil Bourse du jour
Le CAC 40 plonge, les taux inquiètent, les banques centrales pourraient réduire leur soutien
En colère contre la Russie, la Tchéquie écarte le vaccin Spoutnik V et Rosatom !
Atos se renforce dans le big data, la cybersécurité et le digital avec 3 acquisitions