La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,93 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0400
    -0,0012 (-0,11 %)
     
  • Gold future

    1 755,00
    +9,40 (+0,54 %)
     
  • BTC-EUR

    15 926,64
    -28,38 (-0,18 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,55
    -1,39 (-1,78 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,78 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,94 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,07 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2072
    -0,0042 (-0,35 %)
     

Espace : L’agence spatiale européenne dévoile ce mercredi sa nouvelle promotion d’astronautes

N.A.S.A./SIPA

VERDICT - Plus de 22.000 Européens avaient postulé au printemps 2021 pour devenir le futur collègue de Thomas Pesquet. On y est. Ce mercredi, à Paris, l’ESA dévoile les lauréats. Soit quatre à six astronautes… parmi lesquels un Français ?

Ils étaient 22.589 au printemps 2021. 22.589 Européens à avoir déposé leurs candidatures auprès de l’Agence spatiale européenne (ESA), entre le 31 mars et le 28 mai, avec le rêve de devenir le futur collègue de Thomas Pesquet.

L’ESA souhaitait alors recruter au moins quatre profils – peut-être six – pour élargir son « pool » actuel de sept astronautes, parmi lesquels, donc, le Français Thomas Pesquet. L’agence spatiale n’avait pas lancé une campagne de recrutement de cette ampleur depuis 2008.

Une nouvelle promotion dévoilée ce mercredi

Un an et demi plus tard, nous y sommes. L’ESA profitera de sa conférence ministérielle, qui se tient en ce moment au Grand palais éphémère, à Paris, pour dévoiler ce mercredi après-midi sa nouvelle promotion d’astronautes. Ils seront quatre au minimum, peut-être six, choisis parmi ceux et celles à avoir réussi les six étapes de sélection qui se sont étalées jusqu’au mois dernier.

Un premier écrémage, basé sur les documents et les questionnaires remis par les candidats au moment de déposer les CV, devait déjà permettre de ramener leur nombre à 1.500. S’en est suivie une batterie de tests (psycho-cognitifs, psychométriques, pratiques) au(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Avec « Parastronaute », la conquête spatiale s’ouvre au handicap
Espace : Des humains vivront sur la Lune d’ici 2030, estime la Nasa
Iris, la constellation de satellites « made in UE » pour sécuriser Internet et la stratégie militaire
Espace : Les premières galaxies pourraient s’être formées plus tôt qu’on ne le pensait