La bourse est fermée

ESI Group : Résultats annuels 2019 : Performance financière en amélioration

  • Meilleure rentabilité soutenue par la croissance du chiffre d'affaires
  • Positionnement stratégique en accompagnement de la transformation digitale des industriels

Regulatory News:

ESI Group, Paris, France, (Paris:ESI) (Code ISIN : FR0004110310, Mnémo : ESI), publie ses résultats pour l'exercice débutant le 1er février 2019 et se terminant le 31 décembre 2019 (11 mois), approuvés par le conseil d'administration du 19 mars 2020. Comme décidé lors de l'assemblée générale du 18 juillet 2019, le Groupe clôture désormais l'exercice au 31 décembre de chaque année et présente ainsi des résultats proforma sur douze mois.

Cristel de Rouvray, Directrice générale d’ESI Group commente : « En 2019, nous avons dynamisé la croissance et mieux alloué nos ressources pour contrôler nos coûts. L'amélioration de notre performance financière est le premier résultat d'un effort de transformation pluriannuel qui conforte le positionnement d’ESI comme partenaire stratégique des leaders industriels cherchant à accélérer leur transformation digitale globale. Dans les principaux secteurs économiques, ces industriels ont confirmé leur engagement à poursuivre leurs investissements dans nos solutions de prototypage virtuel Hybrid Twin™. C’est ce qui constitue le socle de notre confiance quant à nos perspectives à moyen et long terme. À court terme, la pandémie mondiale liée au Covid-19 devrait avoir un impact sur notre premier semestre. Toutefois, la résilience de notre modèle commercial solidement ancré sur des licences de logiciels renouvelables et critiques nous aidera à gérer les risques sur l'année. Au moment où l'industrie sortira de cette crise exceptionnelle, les modes de travail numériques seront accélérés à l'échelle mondiale, nécessitant une utilisation globale des solutions d'ESI pour anticiper et gérer virtuellement la performance des actifs en service, bien au-delà de l'objectif du PLM de certification des produits neufs. »

(M€)

31/12/2019
12m proforma

31/12/2018
12m proforma

Variation

Variation tcc

Chiffre d’affaires

146,2

135,7

7,8%

5,6%

Licences

115,9

106,9

8,4%

6,0%

Services

30,3

28,8

5,4%

3,8%

Marge brute

107,4

97,5

10,1%

7,6%

%CA

73,4%

71,9%

 

 

EBITDA (avant IFRS161)

12,3

8,1

52,2%

39,9%

%CA (avant IFRS16)

8,4%

6,0%

 

 

EBIT (avant IFRS 16)

8,3

3,6

126,6%

100%

%CA

5,7%

2,7%

 

 

IFRS 16 - Impacts

 

 

 

 

- EBITDA

5,4

Nd

 

 

- Résultat Opérationnel

0,2

Nd

 

 

 

1 Nouvelle norme de comptabilisation des contrats de location applicable depuis le 1er Janvier 2019

Pionnier en solutions de prototypage virtuel et acteur clé de la transformation digitale industrielle, ESI Group permet aux industriels de faire face à la complexité croissante de leurs problématiques en remplaçant les essais et prototypes réels par des prototypes virtuels hautement précis, prédictifs et réalistes. Les solutions logicielles d’ESI Group sont le fruit de décennies d’expertise mondialement reconnue en physique des matériaux, indispensable au développement de ses prototypes virtuels et de l’anticipation de la performance des produits en utilisation. Parmi les clients d’ESI Group figurent de nombreux leaders industriels mondiaux qui, grâce à ses solutions les plus innovantes, améliorent constamment leur innovation, leur compétitivité, leurs performances et leur productivité.

Progression des résultats financiers

Pour rappel, le chiffre d'affaires annuel a augmenté de +7,8% à 146,2 M€ (+5,6% à taux de change constants), grâce à une croissance de +8,4% de l'activité de licences améliorant de facto la récurrence des revenus. Cette croissance des revenus impacte positivement la performance financière du groupe grâce, également, à la maîtrise des coûts.

Amélioration de la marge brute

La marge brute s'est élevée à 107,4 M€ (+10,1%, soit une amélioration de 1,5 point à 73,4% vs. 71,9%). Cette augmentation est due à la hausse de la marge brute des licences à 86,2% (vs. 84,5% en proforma 2018) et à la part croissante des ventes de licences dans le chiffre d'affaires.

Une progression plus faible des autres dépenses opérationnelles

Le Groupe a maintenu ses efforts de contrôle des dépenses opérationnelles (+5,6%, +5,2 M€) en soutien de la hausse des revenus et du développement à long terme. A noter que 1,5 M€ de l'augmentation des coûts de 5,2 M€ provient des taux de change (4,0% tcc).

Ces dépenses opérationnelles se répartissent comme suit :

- Ventes et marketing : quasi stables à 30,3% des revenus (vs. 31,0%)

- Investissements en R&D : stables en valeur à 31,7 M€ (vs. 31,3 M€) après prise en compte du crédit d'impôt recherche (CIR) et de la capitalisation des coûts de développement. Ces dépenses représentent désormais 27,4% des revenus de licences (vs. 29,2%)

- Général et administration : +2,6 M€ à 23,2 M€ (vs. 20,6 M€) en raison de dépenses exceptionnelles.

Amélioration de la rentabilité

L'EBITDA (avant l'IFRS 16) a augmenté pour atteindre 12,3 M€ (vs. 8,1 M€), soit 8,4% des revenus totaux (vs. 6,0%). L'EBIT (avant IFRS 16) s’est amélioré à 8,3 M€ (vs. 3,6 M€), soit 5,7% des revenus totaux.

Trésorerie

La trésorerie disponible du groupe s'est élevée à 20,2 M€ au 31 décembre 2019 (vs. 12,4 M€ fin décembre 2018).

La dette financière a atteint 49,6 M€ (vs. 51,6 M€) et la dette nette a diminué à 29,4 M€ (vs. 39,2 M€). Le ratio d'endettement (dette nette sur fonds propres) s'est élevé à 34,4% (vs. 57,7%).

Au 31 décembre 2019, ESI Group détenait 6,3% de son capital en actions propres.

Concentration de la proposition de valeur : une offre clairement structurée autour d’un panel de solutions et d’industries prioritaires

2019 a été une année de développement solide et global, principalement sous l’effet d’engagements auprès de leaders industriels mondiaux, qu’ils soient clients historiques ou de récents partenaires stratégiques.

Ces industriels, au travers des produits qu’ils développent, sont tenus à un résultat (« outcome ») : les services offerts à l’utilisateur final par leurs machines/voitures/pièces, etc. (ex. la mobilité, le nombre d’heures de vol sans entretien, le nombre d'atterrissages, …). Les industriels sont ainsi responsables de l'impact environnemental et sociétal, ainsi que de l'expérience de leurs produits en utilisation. Cela implique d’anticiper le fonctionnement des produits ou actifs industriels dans des conditions d'utilisation multiples et incertaines, faisant évoluer les normes de succès toujours plus vers la performance des produits en utilisation plutôt que vers la performance de leur développement.

La mission d'ESI Group est de permettre aux industriels de s'engager sur ces résultats, en se focalisant sur des industries prioritaires – automobile et transport terrestre, aéronautique et aérospatiale, énergie et industrie lourde. Désormais, la proposition de valeur d’ESI Group est structurée autour de solutions spécifiques pour chacune de ces industries :

- Pre-certification : permet des gains de performance et de productivité. Grâce aux modèles prédictifs et à l'automatisation des processus, les clients peuvent répondre aux exigences de certification et aux autres validations sans avoir à se fier à des tests réels ;

- Smart Manufacturing : établit le processus de fabrication adéquat pour répondre aux indicateurs de performance pour les produits industriels (par exemple la réduction du poids) et pour les processus associés (par exemple la réduction des déchets) ;

- Human Centric : permet aux clients de mettre en œuvre une approche centrée sur l'opérateur pour garantir l'efficacité des opérations d'assemblage et de maintenance, tout en facilitant l'identification précoce des problèmes de sécurité humaine ou problèmes connexes, ainsi que des moyens d'amélioration des processus de production ;

- Pre-experience : solution la plus avancée pour soutenir les leaders industriels les plus matures dans leur transformation vers l'« Outcome Economy ». ESI permet à ces industriels ainsi qu’à leurs futurs clients et exploitants d’expérimenter un produit, un composant, un sous-système ou un système au fur et à mesure de son vieillissement dans le cadre d'une solution opérationnelle en opération et dans de nombreuses conditions d’utilisation.

Par exemple :

- Dans l'industrie lourde, ESI a permis à un fournisseur d'aluminium américain de valider la fabricabilité de nouveaux produits avec de nouveaux matériaux (composites) et de définir de nouveaux procédés. Ni les tests physiques ni les outils de simulation traditionnels ne garantissaient à ce client l’atteinte de ses objectifs de coût, de rapidité et de performance. Le recours aux solutions Smart Manufacturing permet à cet innovateur d’accélérer et sécuriser ses nouveaux développements.

- Dans le secteur automobile, la collaboration entre ESI et Gestamp illustre combien la combinaison entre innovation et solutions à valeur ajoutée consolident un partenariat pluriannuel permettant à Gestamp de développer des procédés de fabrication et des pièces différenciés pour ses clients OEM. ESI équipe Gestamp depuis une décennie en solutions de Pre-certification pour l’optimisation de coûts, la réduction du poids et l’amélioration de la performance de ses produits, leviers majeurs de performance pour de nouveaux développements tels que les véhicules électriques.

- Dans le domaine de l'aéronautique, un fournisseur allemand de rang 1 a été convaincu par le concept Hybrid Twin™ développé par ESI pour relever un défi complexe : tester et valider en un temps record la conception et la validation de leur prochaine génération de trains d'atterrissage, en expérimentant au préalable de multiples scénarii (conception différente du produit, météo, etc.) impactant les performances des trains d’atterrissage pendant leur utilisation.

Cette approche par industrie et par résultat (« outcome ») sera désormais la pierre angulaire de la proposition de valeur du groupe, des efforts de développement commercial, du processus d'allocation efficace des ressources et de gestion des coûts.

11 mois 2019

Les indicateurs financiers relatifs à l'exercice 2019 sur 11 mois ne peuvent être comparés à l'exercice 2018 en raison du changement de périmètre. Les résultats de l’exercice sur 11 mois ne reflètent aucunement la performance d’ensemble du groupe en raison de l'absence du mois de janvier durant lequel l’activité commerciale est la plus intense.

Sur 11 mois 2019 :

- Chiffre d'affaires : 102,2 millions d'euros

- Marge brute : 68,3 millions d'euros avec une marge de 66,9%.

- EBITDA avant IFRS 16 : -18,1 millions d'euros

- EBIT avant IFRS 16 : -22,0 millions d'euros

- Résultat net : -20,9 millions d'euros

Prochains évènements

Présentation des résultats

24 mars 2020

Chiffre d’affaires T1 2020

12 mai 2020

 

 

À propos d’ESI Group

Crée en 1973, ESI Group est un acteur leader des solutions de Prototypage Virtuel et un partenaire majeur dans l’accompagnement de la transformation industrielle. Grâce à un savoir-faire unique dans le domaine de la physique des matériaux, la société a développé et perfectionné, au cours des 45 dernières années, une maitrise pointue des solutions de simulation numérique.

Cherchant à dépasser la conception traditionnelle de la gestion du cycle de vie des produits (PLM), ESI a développé une approche globale/holistique centrée sur la productivité industrielle et la performance des produits, au-delà de leur développement, tout au long de leur cycle de vie (Product Performance Lifecycle™) : de la conception, à la fabrication jusqu’à l’utilisation.

Présent dans plus de 40 pays et dans les principaux secteurs industriels, ESI Group emploie environ 1200 spécialistes de haut-niveau à travers le monde. Son chiffre d’affaires en 2019 s’est élevé à 146M€. ESI a son siège social en France et est cotée sur le compartiment B d'Euronext Paris.

Pour plus d’informations, veuillez visiter www.esi-group.com/fr.

Annexe 1

Comptes consolidés 2019
Communiqué de presse de publication des résultats annuels
23/03/2020

1. Compte de résultat consolidé

(En milliers d’euros)

31 décembre 2019

31 janvier 2019

Licences et maintenance

75 320

109 836

Consulting

25 718

28 793

Autres

1 159

784

CHIFFRE D’AFFAIRES

102 197

139 413

Coût des ventes

(33 873)

(37 907)

Frais de recherche et développement

(29 832)

(31 718)

Frais commerciaux et marketing

(38 841)

(43 042)

Frais généraux et administratifs

(21 476)

(19 970)

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL COURANT

(21 825)

6 776

Autres produits et charges opérationnels

1

233

RÉSULTAT OPÉRATIONNEL

(21 824)

7 010

RÉSULTAT FINANCIER

(2 563)

(1 277)

Quote-part de résultat net des entreprises associées

26

106

RÉSULTAT AVANT IMPÔTS

(24 360)

5 839

Impôts sur les résultats

3 446

(2 505)

RÉSULTAT NET DE L’ENSEMBLE CONSOLIDÉ

(20 914)

3 334

Part des intérêts minoritaires

32

0

RÉSULTAT NET PART GROUPE

(20 946)

3 334

Résultat net par action (en unité monétaire : euro)

(4.06)

0.59

Résultat net dilué par action (en unité monétaire : euro)

(4.01)

0.59

État du résultat global

(En milliers d’euros)

31 décembre 2019

31 janvier 2019

RÉSULTAT NET DE L’ENSEMBLE CONSOLIDÉ

(20 914)

3 334

Éléments recyclables du résultat global

 

 

Variation de la juste valeur des instruments financiers

(12)

15

Écarts de conversion

866

(534)

Éléments non recyclables du résultat global

 

 

Pertes et gains actuariels (IAS 19 révisée)

(688)

(201)

TOTAL DES AUTRES ÉLÉMENTS DU RÉSULTAT GLOBAL

166

(720)

RÉSULTAT GLOBAL

(20 748)

2 614

Part revenant au Groupe

(20 792)

2 599

Part revenant aux minoritaires

44

15

2. Bilan consolidé

(En milliers d’euros)

31 décembre 2019

31 janvier 2019

ACTIF

 

 

ACTIFS NON COURANTS

152 176

129 389

Écarts d’acquisition

41 448

41 404

Immobilisations incorporelles

62 139

61 811

Immobilisations corporelles

5 633

6 101

Droits d’utilisation des actifs loués 1

20 680

-

Participation dans les entreprises associées

1 099

1 083

Impôts différés actifs

17 204

10 920

Autres actifs non courants

3 264

8 070

Instruments de couverture

6

0

ACTIFS COURANTS

82 183

101 186

Clients

44 733

65 131

Autres créances courantes

13 720

15 348

Charges constatées d’avance

3 489

2 620

Trésorerie et équivalents de trésorerie

20 241

18 087

TOTAL ACTIF

233 655

230 575

PASSIF

 

 

CAPITAUX PROPRES

85 983

105 633

Capitaux propres – part du Groupe

85 912

104 863

Capital

18 055

18 054

Primes

25 833

25 818

Réserves

61 982

57 862

Résultat

(20 946)

3 334

Écarts de conversion

987

(205)

Intérêts minoritaires

71

771

PASSIFS NON COURANTS

65 941

51 370

Dettes financières, part à long terme

30 457

36 255

Dettes de location non courantes 2

20 002

-

Provision pour avantages au personnel

11 016

9 979

Impôts différés passifs

3 761

3 738

Instruments de couverture

28

13

Autres dettes à long terme

677

1 385

PASSIFS COURANTS

81 731

73 572

Dettes financières, part à court terme

19 143

8 801

Dettes de location courantes 2

631

-

Fournisseurs

8 632

8 848

Dettes fiscales et sociales et autres dettes courantes

24 230

30 560

Provisions

675

762

Passifs sur contrats, produits constatés d’avance

28 421

24 601

TOTAL PASSIF

233 655

230 575

2 Le Groupe a appliqué la norme IFRS 16 pour la première fois au 1er février 2019. Conformément à la méthode de transition retenue, l’information comparative n’a pas été retraitée.

3. Tableau de variation des capitaux propres consolidés

(En milliers d’euros sauf le nombre d’actions)

Nombre
d’actions

Capital

Primes

Réserves
consolidées

Écarts de
conversion

Part du Groupe

Intérêts
minoritaires

Total capitaux
propres

AU 31 JANVIER 2018

6 016 442

18 049

25 782

56 460

349

100 638

844

101 483

Variation de juste valeur des instruments financiers
de couverture

 

 

 

15

 

15

 

15

Écarts de conversion

 

 

 

 

(554)

(554)

20

(534)

Pertes et gains actuariels (IAS 19 révisée)

 

 

 

(196)

 

(196)

(5)

(201)

Produits et charges comptabilisés directement
en capitaux propres

 

 

 

(181)

(554)

(735)

15

(720)

Résultat net

 

 

 

3 334

 

3 334

0

3 334

Total du résultat global

 

 

 

3 153

(554)

2 599

15

2 614

Augmentation de capital

1 450

4

36

 

 

40

 

40

Actions propres

 

 

 

(131)

 

(131)

 

(131)

Stock-options et actions gratuites

 

 

 

751

 

751

 

751

Transactions avec des minoritaires

 

 

 

688

 

688

(89)

599

Autres mouvements

 

 

 

276

 

276

1

277

AU 31 JANVIER 2019

6 017 892

18 053

25 818

61 197

(205)

104 861

771

105 633

Variation de juste valeur des instruments financiers
de couverture

 

 

 

(12)

 

(12)

 

(12)

Écarts de conversion

 

 

 

 

848

848

18

866

Pertes et gains actuariels (IAS 19 révisée)

 

 

 

(682)

 

(682)

(6)

(688)

Produits et charges comptabilisés directement
en capitaux propres

 

 

 

(694)

848

154

12

166

Résultat net

 

 

 

(20 946)

 

(20 946)

32

(20 912)

Total du résultat global

 

 

 

(21 640)

848

(20 792)

44

(20 748)

Augmentation de capital

600

2

15

 

 

17

 

17

Actions propres

 

 

 

22

 

22

 

22

Stock-options et actions gratuites

 

 

 

690

 

690

 

690

Transactions avec des minoritaires

 

 

 

927

 

927

(750)

177

Autres mouvements

 

 

 

187

 

187

6

193

AU 31 DECEMBRE 2019

6 018 492

18 055

25 833

41 383

643

85 912

71

85 983

4. Tableau des flux de trésorerie consolidés

(En milliers d’euros)

31 décembre 2019

31 janvier 2019

Résultat net de l’ensemble consolidé

(20 946)

3 334

Quote-part de résultat net des entreprises associées

(32)

(106)

Amortissements et provisions 1

8 882

4 353

Impact de la capitalisation des frais de développement

(1 300)

(2 679)

Charge d’impôt (exigible et différé)

(3 446)

2 505

Impôts versés

(1 980)

(1 736)

Gains et pertes financiers latents

120

(370)

Charges et produits calculés liés aux stock-options et assimilés

690

751

Résultat de cessions d’actifs

114

(6)

MARGE BRUTE D’AUTOFINANCEMENT

(17 879)

6 046

Créances clients et comptes rattachés

19 446

(442)

Dettes fournisseurs et comptes rattachés

(293)

(1 066)

Autres créances et autres dettes

(865)

5 582

Variation du besoin en fonds de roulement

18 288

4 074

FLUX DE TRÉSORERIE GÉNÉRÉS PAR L’EXPLOITATION

409

10 120

Acquisitions d’immobilisations incorporelles

(642)

(796)

Acquisitions d’immobilisations corporelles

(1 340)

(3 395)

Produits de cession d’actifs

-

8

Acquisitions de filiales nettes de la trésorerie acquise

(795)

(4)

Autres opérations d’investissement

(7)

(2 425)

FLUX DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS D’INVESTISSEMENT

(2 784)

(6 613)

Emprunts et avances conditionnées

14 422

46 165

Remboursements de prêts et d’avances conditionnées 1

(10 148)

(46 669)

Augmentation de capital

17

40

Rachats et reventes d’actions propres

22

(131)

Dividendes versés

-

(89)

FLUX DE TRÉSORERIE LIÉS AUX OPÉRATIONS DE FINANCEMENT

4 312

(684)

Impact des variations de change sur la trésorerie

216

(456)

AUGMENTATION/(DIMINUTION) DE LA TRÉSORERIE

2 153

2 367

Trésorerie à l’ouverture

18 087

15 720

Trésorerie à la clôture

20 241

18 087

VARIATION DE TRÉSORERIE

2 154

2 367

(1) L’impact de la norme IFRS 16 est une augmentation du retraitement d’amortissements et provisions et donc une amélioration de la marge brute d’autofinancement à hauteur de +5,2 millions d’euros, avec contrepartie remboursement des dettes de location dans la partie financement du TFT pour -5,2 millions d’euros.

Annexe 2

Méthodologie d’élaboration de l’information proforma dans le cadre du changement de date de clôture

Communiqué de presse de présentation des résultats annuels
23/03/2020

À la suite de la décision de l’Assemblée Générale des Actionnaires du 18 juillet 2019, la date de clôture de l’exercice fiscal a été décalée du 31 janvier au 31 décembre. Par conséquent, l’exercice fiscal 2019, d’une durée de 11 mois, allant du 1er février au 31 décembre 2019, n’inclut donc pas le mois de janvier 2019.

Janvier étant un mois très significatif en termes de chiffre d’affaires (renouvellement de près de la moitié de contrats de l’activité Licences), les résultats de l’exercice fiscal 2019 de 11 mois diffèrent sensiblement de ceux d’une année complète de 12 mois.

A des fins de bonne comparabilité des informations et conformément à la recommandation n°2013-08 de l’AMF, les principaux agrégats des états financiers ont été recalculés en proforma de janvier à décembre, au titre de l’année 2019 ainsi qu’au titre de l’année 2018. Les données proforma permettent ainsi de refléter l’activité du Groupe sur deux exercices complets.

Les données présentées portent principalement sur le compte de résultat, des données de trésorerie et de dette financière. Le compte de résultat 2019 proforma 12 mois est sensiblement différent de celui de l’exercice fiscal de 11 mois.

Les informations proforma ont été établies selon la méthodologie suivante :

  • Réalisation de clôtures additionnelles pour l’ensemble des entités du Groupe au 31 décembre 2017 et au 31 décembre 2018 qui ont permis de produire le bilan au 31 décembre 2018 (directement comparable au bilan historique au 31 décembre 2019) et les comptes de résultat de janvier à décembre 2018 et 2019.
  • Le processus de consolidation des clôtures additionnelles a été le même que pour chaque clôture annuelle pour l’ensemble des entités.
  • Plus spécifiquement, les comptes significatifs suivants ont été déterminées en utilisant les modalités suivantes:
  • Le chiffre d’affaires de l’activité Licences provient de deux obligations de prestations : l’accès au logiciel (soit la licence elle-même) et la prestation de maintenance. Le chiffre d’affaires de la part d’accès au logiciel a été reconnu sur la base des dates effectives de mise à disposition du logiciel au client, celui relatif à la prestation de maintenance reconnu linéairement sur la durée annuelle du contrat - soit la méthode usuelle de chaque clôture annuelle et conformément à la norme IFRS 15 ;
  • Le chiffre d’affaires de l’activité Services correspond principalement à des prestations de consulting. Le chiffre d’affaires consulting a été constaté à l’avancement des projets à fin décembre 2018, pour toutes les entités disposant d’un suivi mensuel. En cas d’absence de suivi mensuel, une proratisation par mois du dernier trimestre de l’exercice fiscal 2018 a été calculée – cette approche étant acceptable étant donné la linéarité mois par mois du chiffre d’affaires de cette activité ;
  • Les coûts directement liés au chiffre d’affaires (telles les redevances versées à des tiers ou des commissions versées à des agents) ont été calculés sur la base du chiffre d’affaires précis de chaque mois ;
  • Les coûts de personnel hors bonus variable résultent des données de paie et charges sociales versées chaque mois, les provisions relatives ayant été calculées en fonction de la situation existant à chaque clôture. Les provisions pour bonus variable ont été ajustées afin que chaque proforma reflète le coût d’une année de 12 mois ;
  • L’impact net de la capitalisation des coûts de développement, ainsi que les amortissements et provisions, ont été calculés à chaque date de clôture ;
  • Certains autres coûts externes peuvent résulter d’estimations prorata temporis, par exemple les charges de loyer des locaux occupés par les entités du Groupe qui sont en règle générale facturées au trimestre.

Enfin, les composantes de l’évolution de la position de trésorerie ont été déterminées au travers d’un tableau de flux de trésorerie élaboré selon le process habituel de chaque consolidation.

Annexe 3

IFRS 16

Communiqué de presse de présentation des résultats annuels
23/03/2020

Applicable depuis l’exercice 2019, la nouvelle norme IFRS 16 prévoit la reconnaissance d’actifs et de passifs issus des contrats de location (immobilisations corporelles - biens immobiliers et véhicules, et dettes de location). La charge de loyer correspondante est désormais répartie entre dotations aux amortissements et charge financière sur la dette.

La nouvelle norme IFRS 16 s'applique aux exercices financiers commençant le 1er janvier 2019 ou après. Elle exige que les locataires comptabilisent les actifs et les passifs pour tous les contrats de location non à court terme. ESI a reconnu les actifs et les passifs liés au droit d'utilisation des bureaux et des véhicules loués.

La charge de location est ventilée entre l'amortissement de l'actif du droit d'utilisation et les intérêts de la dette. L'impact de la norme IFRS 16 sur l'EBIT de 2019 reste limité à 0,2 million d'euros.

L'EBITDA (avant l'IFRS 16) a augmenté pour atteindre 12,3 M€ (vs. 8,1 M€), soit 8,4% des revenus totaux (vs. 6,0%). L'EBIT (avant IFRS 16) s’est amélioré à 8,3 M€ (vs. 3,6 M€), soit 5,7% des revenus totaux.

Impacts IFRS 16 :

  • EBITDA: 5,4
  • EBIT: 0,2

Consultez la version source sur businesswire.com : https://www.businesswire.com/news/home/20200323005598/fr/

Contacts

ESI – Relations actionnaires
Florence Barré
investors@esi-group.com
+33 1 49 78 28 28

SHAN – Presse & Relations actionnaires
Florent Alba
ESIgroup@shan.fr