La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 568,82
    +87,23 (+1,35 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 109,10
    +50,05 (+1,23 %)
     
  • Dow Jones

    35 061,55
    +238,20 (+0,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,1770
    -0,0003 (-0,02 %)
     
  • Gold future

    1 802,10
    -3,30 (-0,18 %)
     
  • BTC-EUR

    29 273,29
    +478,61 (+1,66 %)
     
  • CMC Crypto 200

    786,33
    -7,40 (-0,93 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,17
    +0,26 (+0,36 %)
     
  • DAX

    15 669,29
    +154,75 (+1,00 %)
     
  • FTSE 100

    7 027,58
    +59,28 (+0,85 %)
     
  • Nasdaq

    14 836,99
    +152,39 (+1,04 %)
     
  • S&P 500

    4 411,79
    +44,31 (+1,01 %)
     
  • Nikkei 225

    27 548,00
    +159,80 (+0,58 %)
     
  • HANG SENG

    27 321,98
    -401,86 (-1,45 %)
     
  • GBP/USD

    1,3754
    -0,0013 (-0,10 %)
     

Les escroqueries au permis de conduire se multiplient

·1 min de lecture

Une nouvelle escroquerie sévit actuellement dans le sud de la France, relate Midi Libre, vendredi 11 juin. Deux Montpelliéraines viennent d'être condamnées à 3.000 et 2.400 euros d'amende pour dénonciation frauduleuse d’un conducteur. Une fraude très en vogue ces derniers temps. Pour éviter de perdre des points et payer des amendes en cas d'infraction au code de la route, certains automobilistes achètent sur Internet des copies couleurs d'un permis de conduire.

Les prix peuvent aller de 50 à 150 euros selon les sites. Une fois la copie en sa possession, l'automobiliste en infraction se rend sur le site de l’Antai (Agence nationale de traitement automatisé des infractions) pour dénoncer le PV, désignant frauduleusement un autre conducteur au volant de son véhicule au moment de l'infraction.

>> A lire aussi - Niort : son escroquerie aux fausses factures ciblait une vingtaine de mairies

Une technique qui semblait bien rodée jusqu'à ce que la justice prenne connaissance du subterfuge. Plusieurs condamnations ont déjà été prononcées, dont les deux Montpelliéraines qui n'ont pas réussi à expliquer comment deux Italiens, habitant Drancy, en région parisienne, se sont retrouvés au volant de leur voiture lors d'un excès de vitesse à Montpellier. "Et pour cause, elles ne les connaissaient pas, c’est sûr. Il n’est d’ailleurs pas impossible qu’elles soient poursuivies pour escroquerie au jugement par le procureur de la République", souligne le commissaire divisionnaire Régis Dufaut, cité par (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Essence : les prix ne vont pas baisser cet été
Les bonnes affaires pour acheter une voiture, une station-service sans carburant… le JT Auto
Tesla Model S : la Plaid, une nouvelle version de luxe plus rapide
Auto : la pénurie de puces risque de durer deux ans, alerte Volkswagen
Un cadre de STMicroelectronics devient le nouveau DG de Ferrari

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles