La bourse ferme dans 3 h 56 min
  • CAC 40

    4 577,74
    -152,92 (-3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    2 971,64
    -98,96 (-3,22 %)
     
  • Dow Jones

    27 463,19
    -222,19 (-0,80 %)
     
  • EUR/USD

    1,1729
    -0,0061 (-0,52 %)
     
  • Gold future

    1 885,30
    -26,60 (-1,39 %)
     
  • BTC-EUR

    11 296,54
    -339,95 (-2,92 %)
     
  • CMC Crypto 200

    262,21
    +0,92 (+0,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    37,75
    -1,82 (-4,60 %)
     
  • DAX

    11 638,50
    -425,07 (-3,52 %)
     
  • FTSE 100

    5 623,26
    -105,73 (-1,85 %)
     
  • Nasdaq

    11 431,35
    +72,41 (+0,64 %)
     
  • S&P 500

    3 390,68
    -10,29 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    23 418,51
    -67,29 (-0,29 %)
     
  • HANG SENG

    24 708,80
    -78,39 (-0,32 %)
     
  • GBP/USD

    1,2941
    -0,0100 (-0,77 %)
     

En Charente-Maritime, la police déjoue une tentative d’escroquerie aux vélos électriques

Cyprien Tardieu
·1 min de lecture
En Charente-Maritime, la police déjoue une tentative d’escroquerie aux vélos électriques
En Charente-Maritime, la police déjoue une tentative d’escroquerie aux vélos électriques

Depuis chez eux, deux hommes ont réussi à dérober des coordonnées bancaires et acheté une vingtaine de vélos électriques pour un total de 50 000 euros. L’un d’eux a été interpellé.

En plein essor, le marché des vélos électriques n’échappe pas aux arnaques en tout genre. Des vendeurs de l’île de Ré, l’île d’Oléron et de La Rochelle en ont fait l’amère expérience cet été, rapporte Sud Ouest. Mi-aout, des individus auraient demandé à plusieurs boutiques du département de livrer des vélos électriques en région parisienne.

Une arnaque 2.0

Au préalable, les escrocs ont pris soin de dérober via le Dark Net les coordonnées de deux cartes bancaires à paiement différé. Selon les éléments de l’enquête relayés par le quotidien régional, sept vendeurs victimes de cette escroquerie ont été identifiés. Montant du préjudice estimé pour une vingtaine de vélos : autour de 50 000 euros. Toujours selon Sud Ouest, les propriétaires de cartes bancaires piratées ont aussi été identifiés.

La plainte de l’une des victimes, le 16 septembre, au commissariat de La Rochelle a mis la police sur la bonne piste. Il a expliqué aux force de l’ordres qu’un de ses confrères avait été contacté par les deux mêmes malfaiteurs pour leur livrer des vélos électriques en région parisienne.

L’un des deux escrocs présumé a été cueilli au moment de la livraison des vélos, en région parisienne et mis en examen dans la foulée pour “ escroquerie en bande organisée “ et placé sous contrôle judiciaire.

Ce contenu peut également vous intéresser :