La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 598,18
    +31,39 (+0,56 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 527,79
    +16,85 (+0,48 %)
     
  • Dow Jones

    29 910,37
    +37,90 (+0,13 %)
     
  • EUR/USD

    1,1970
    +0,0057 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 781,90
    -23,60 (-1,31 %)
     
  • BTC-EUR

    14 185,03
    -93,33 (-0,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    333,27
    -4,23 (-1,25 %)
     
  • Pétrole WTI

    45,53
    -0,18 (-0,39 %)
     
  • DAX

    13 335,68
    +49,11 (+0,37 %)
     
  • FTSE 100

    6 367,58
    +4,65 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    12 205,85
    +111,44 (+0,92 %)
     
  • S&P 500

    3 638,35
    +8,70 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 644,71
    +107,40 (+0,40 %)
     
  • HANG SENG

    26 894,68
    +75,23 (+0,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,3314
    -0,0042 (-0,32 %)
     

Erreur de la banque en votre faveur : un homme devient milliardaire pendant 15 minutes

Cyprien Tardieu
·1 min de lecture
Erreur de la banque en votre faveur : un homme milliardaire pendant 15 minutes
Erreur de la banque en votre faveur : un homme milliardaire pendant 15 minutes

Un client de la Bank of America a frôlé l’arrêt cardiaque en constatant un versement de 2,45 milliards de dollars sur son compte bancaire. Il s’agissait bien entendu d’un bug informatique.

Imaginez être dans la peau de Jeff Bezos, Bill Gates ou Bernard Arnault l’espace d’un instant. C’est l’histoire invraisemblable vécue par un habitant dans le Massachusetts, aux États-Unis. D’après Bloomberg, ce client de la célèbre Bank of America a eu l’heureuse surprise (ou pas) de découvrir un solde de 2,45 milliards de dollars (environ 2 milliards d’euros) sur son compte bancaire.

Le milliardaire d’un jour préfère en rire

Après quelques minutes de flottement, l’homme a évidemment contacté son conseiller bancaire pour avoir le fin mot de l’histoire. La banque a plaidé le bug informatique pour expliquer sa boulette. “C'était une simple erreur d'affichage, rien de plus. Cela a été corrigé”, a assuré le porte-parole de l'établissement bancaire dans des propos relayés par Bloomberg.

Beau joueur, l’un des hommes les plus riches de la planète pendant un quart d’heure a préféré en rire sur son compte Twitter. “Mes quinze minutes de richesse insensée ! Désolé de ne pas pouvoir partager avec mes followers”, a-t-il tweeté.

Décidément, la banque américaine enchaîne les bugs actuellement. Certains clients ont vu leur compte bancaire afficher des soldes inexactes tout au long de l’été. Sauf que cette fois, leurs comptes affichaient zéro euro et pas deux milliards.