Marchés français ouverture 4 h 28 min
  • Dow Jones

    33 970,47
    -614,41 (-1,78 %)
     
  • Nasdaq

    14 713,90
    -330,06 (-2,19 %)
     
  • Nikkei 225

    29 878,49
    -621,56 (-2,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1738
    +0,0011 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    24 110,11
    +10,97 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    36 402,63
    -3 888,95 (-9,65 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 069,98
    -64,40 (-5,68 %)
     
  • S&P 500

    4 357,73
    -75,26 (-1,70 %)
     

Eric Zemmour n'aura plus d'émission sur CNews après la décision du CSA

·1 min de lecture

"Bien qu'Eric Zemmour ne se soit pas déclaré candidat à l'élection présidentielle qui aura lieu dans 7 mois, le CSA" contraint Cnews à cette décision, regrette ainsi la chaîne. "J'en suis fort triste, a commenté lundi matin Eric Zemmour, invité sur Cnews. Je pense que c'était inévitable. Je pense que le CSA l'a fait exprès, l'a fait volontairement". "Et après mûre réflexion (...) on a bien compris que c'était la seule solution raisonnable. Quand on ne peut pas résister, il faut rompre et résister ailleurs", a-t-il ajouté. On prête depuis plusieurs mois au polémiste de 63 ans une ambition présidentielle. Il a d'ailleurs affirmé samedi qu'il "n'avait pas peur" d'être éventuellement candidat à la présidentielle, qu'il en avait "envie", mais qu'il voulait "choisir son moment".

Mercredi, le CSA avait demandé aux médias audiovisuels de "décompter", à partir du lendemain, "les interventions" du polémiste phare de CNews, "portant sur le débat politique national". L'émission du jeudi 9 septembre, premier jour d'application de la décision du CSA, a rassemblé 852.000 téléspectateurs, selon Médiamétrie, contre 712.000 la veille, et 666.000 le mardi 7 septembre.

Eric Zemmour, qui a débuté en tant que journaliste, s'est fait connaître du grand public dans les années 2000 par ses interventions télévisées, dans "On n'est pas couché" de Laurent Ruquier sur France 2. Ses prises de position lui valent régulièrement depuis une dizaine d'années des poursuites en justice. Plusieurs fois relaxé, il a (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Tourisme spatial : après Virgin Galactic et Blue Origin, SpaceX lance à son tour sa première mission
SNCF : le contrôle du pass sanitaire, un surcoût de "plusieurs millions d'euros"
Orange : le PDG Stéphane Richard souhaite rester après 2022 mais pourrait quitter son poste
Taux d’intérêt : "la BCE va acheter moins de titres, mais ne coupera pas le robinet de sitôt”
Privé de publicité par Google, France Soir dénonce une "une atteinte à la liberté d'expression"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles