La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,24 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2080
    -0,0075 (-0,62 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -2,20 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    30 328,66
    +1 353,39 (+4,67 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -0,32 (-0,61 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -137,37 (-0,99 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,10 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,12 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +76,96 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3591
    -0,0100 (-0,73 %)
     

Eric Bellion sur le sauvetage de Kevin Escoffier : "Dans ces moments-là, la course n'a plus aucun sens"

·2 min de lecture

A quoi pense-t-on quand son bateau coule?
On ne pense plus à rien. C'est du pur instinct. Kevin Escoffier voit son bateau engloutit par l'eau, il se met en pilote automatique : il sait qu'il doit récupérer sa combinaison de survie, son radeau et sa balise. Tout va très vite, il a été éjecté de son bateau. 

En sait-on plus sur ce qu'il s'est passé à bord?
La structure du bateau n'a pas résisté et il s'est cassé en deux. Son radeau de survie se trouvait dans le cockpit qui était immergé donc Kevin a du plonger pour le récupérer. Il y a eu une vague déferlante qui a fait verser le reste du bateau. Kevin a été éjecté du bateau, se retrouvant en pleine mer, tout seul, avec sa combinaison et son radeau de survie. 

Un bateau qui se brise en deux, c'est rare!
C'est un bateau qui a été modifié, auquel on a ajouté des foils. Cet accident pose de vraies questions sur la solidité de ce type de navires. Sur le Vendée Globe, plein de skippers doivent avoir très peur.

"

Dans ces moments-là, on pense deux choses contradictoires : je vais mourir et il faut que je m'en sorte

"

Est-on préparé à ce genre d'accident?
Avant la course, on fait des stages de survie, on sait comment mettre une combinaison, on a déjà utilisé des radeaux de survie, on a fait des hélitreuillages. Mais tout ça se fait dans le cadre serein d'une formation. Le stress qu'il a connu hier soir, il n'y a aucune formation pour ça! 

Que ressent-on quand on vit ce genre d'événement, seul, en pleine mer?
Dans ces moments-là, on pense...


Lire la suite sur LeJDD