Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 759,78
    -309,81 (-0,79 %)
     
  • Nasdaq

    16 965,03
    +44,24 (+0,26 %)
     
  • Nikkei 225

    38 855,37
    -44,65 (-0,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,0861
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • HANG SENG

    18 821,16
    -6,19 (-0,03 %)
     
  • Bitcoin EUR

    62 472,10
    -1 918,61 (-2,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 463,20
    -33,26 (-2,22 %)
     
  • S&P 500

    5 291,46
    -13,26 (-0,25 %)
     

Equipe de France Espoirs: Thierry Henry évasif sur la présence de Mbappé aux JO

Equipe de France Espoirs: Thierry Henry évasif sur la présence de Mbappé aux JO

Il y avait peu de chances qu'il échappe à la question. Nommé la semaine dernière sélectionneur de l'équipe de France Espoirs et de la sélection olympique, Thierry Henry a dû s'exprimer sur une potentielle présence de Kylian Mbappé aux prochains Jeux, mardi lors de sa présentation face à la presse.

Après avoir manié l'humour ("Sur le terrain, ça (une association Henry-Mbappé) aurait été pas mal!"), l'ancienne légende des Bleus et d'Arsenal n'a pas souhaité trop s'avancer sur la question, épineuse.

>> Revivez la conférence de presse d'introduction de Thierry Henry

"Pour l'instant, je ne pense qu'aux joueurs nés à partir du 1er janvier 2002"

"Malheureusement, je ne pourrai pas vous aiguiller (sur Mbappé aux JO). On va quand même avoir les JO en France, c'est un moment historique. Je suis heureux que ce soit en France mais pour l'instant je suis coach des moins de 21 ans, avec une échéance: une qualification pour l'Euro. Pour l'instant, je ne pense qu'aux joueurs nés à partir du 1er janvier 2002... et c'est déjà pas mal."

La star du Paris Saint-Germain a régulièrement clamé son souhait d'être de la partie aux JO de Paris, tout en indiquant qu'il n'irait pas au clash avec son club. Les Jeux ne figurants pas aux dates officielles de la FIFA, les clubs ne sont en effet pas obligés de laisser leurs joueurs à disposition des sélections olympiques.

PUBLICITÉ

Le 21 août, Thierry Henry a officiellement pris la succession de Sylvain Ripoll, démis de ses fonctions après l'élimination des Bleuets en quarts du dernier Euro face à l'Ukraine (1-3). Le champion du monde 1998 va devoir qualifier les Bleuets pour l'Euro 2025, tout en préparant au mieux les Jeux olympiques à venir. Il sera accompagné dans sa mission de ses deux adjoints, Gérald Baticle et Gaël Clichy, présents ce mardi à ses côtés, tout comme Philippe Diallo, président de la Fédération française de football.

Article original publié sur RMC Sport