La bourse ferme dans 33 min
  • CAC 40

    6 706,79
    +69,79 (+1,05 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 196,34
    +46,15 (+1,11 %)
     
  • Dow Jones

    34 760,61
    +502,29 (+1,47 %)
     
  • EUR/USD

    1,1752
    +0,0056 (+0,48 %)
     
  • Gold future

    1 751,20
    -27,60 (-1,55 %)
     
  • BTC-EUR

    37 523,46
    +1 217,51 (+3,35 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 109,07
    +0,15 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,08
    +0,85 (+1,18 %)
     
  • DAX

    15 650,39
    +143,65 (+0,93 %)
     
  • FTSE 100

    7 086,93
    +3,56 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    15 053,63
    +156,78 (+1,05 %)
     
  • S&P 500

    4 453,08
    +57,44 (+1,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 639,40
    -200,31 (-0,67 %)
     
  • HANG SENG

    24 510,98
    +289,44 (+1,19 %)
     
  • GBP/USD

    1,3746
    +0,0126 (+0,93 %)
     

Equans: Les services d’Engie suscitent les convoitises des industriels et des fonds

·2 min de lecture

La vente d’Equans sera le gros deal de cet automne. Son actionnaire Engie espère récupérer entre 5 et 6 milliards d’euros.

La grande braderie se poursuit chez . Désireux de se recentrer sur les et les infrastructures gazières, l’ex-GDF Suez veut procéder à pas moins de 8 milliards d’euros de cessions. En octobre dernier le groupe avait vendu à Veolia 29,9% de Suez pour 3,4 milliards. Il va toucher 1,1 milliard de la vente de 11,5% du gestionnaire de réseau de gaz GRT Gaz à la Caisse des Dépôts. Et espère encaisser près d’un milliard supplémentaire lorsque la vente de sa participation de 40% dans GTT, un spécialiste du stockage de gaz, sera finalisée.

Lire aussi

Mais aujourd’hui, c’est un autre deal que scrute Engie: la cession d’Equans, son pôle multi-technique. Installation électrique, climatisation, réfrigération, protection incendie etc., le business d’Equans est disparate et peu glamour. Mais il est porteur avec des taux de récurrence élevés. Tiré par la transition énergétique et le réchauffement climatique qui exige de gérer au plus près la consommation des bâtiments ainsi que par le boom du digital, le secteur requiert peu de capitaux et offre des cash flows réguliers avec des marges de 4-6% supérieures de deux points à celles du BTP. Engie espère récupérer 5 à 6 milliards d’euros de la vente d’Equans. Ce lundi 6 septembre vers 17 heures, l’énergéticien recevra les offres préliminaires des candidats. On en attend une demi-douzaine. Trois provenant des industriels Bouygues, , et trois des fonds d’investissements Bain Capital, Carlyle et PAI Partners associé au britannique CVC Capital.

74.000 personnes dont 26.000 en France

La vente de cette activité s’annonce comme un des plus gros deals de la rentrée. Présent dans 17 pays, Equans (12,5 milliards d’euros de chiffre d’affaires, 100.000 contrats, 74.000 personnes dont 26.000 en France) est le numéro deux mondial des services multi-techniques. Un marché très émietté dominé par le Français Vinci Energies. Vinci Energies dont provient le directeur général d’Equans Jérôme Stubler, recruté en début d’année. D’ici quelques jours, Engie[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles