La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 086,04
    +368,95 (+1,09 %)
     
  • Nasdaq

    11 584,55
    +190,74 (+1,67 %)
     
  • Nikkei 225

    27 327,11
    -106,29 (-0,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,0868
    +0,0012 (+0,11 %)
     
  • HANG SENG

    21 842,33
    -227,40 (-1,03 %)
     
  • BTC-EUR

    21 141,07
    +11,80 (+0,06 %)
     
  • CMC Crypto 200

    521,74
    +2,94 (+0,57 %)
     
  • S&P 500

    4 076,60
    +58,83 (+1,46 %)
     

Epargne: le taux du livret A sera finalement relevé à 3% au 1er février

AFP/Archives - Denis CHARLET

Attendu impatiemment par des dizaines de millions d'épargnants, le nouveau taux du Livret A dévoilé ce vendredi va passer de 2% à 3% au 1er février.

Le ministre de l'Économie et des Finances, Bruno Le Maire vient de confirmer que le taux du Livret A allait passer de 2% à 3% à compter du 1er février. Un niveau sans précédent depuis 2009 mais toujours nettement inférieur à l'inflation. Alors qu'il aurait pu théoriquement atteindre 3,3%, François Villeroy de Galhau invoque dans un communiqué des "circonstances exceptionnelles" pour justifer un taux légèrement inférieur. Celui du Livret d'épargne populaire (LEP), réservé aux plus modestes, devrait quant à lui bondir de 4,6% à 6,1%.

Le taux du livret d'épargne, placement le plus populaire en France, qui était il y a un an à son niveau plancher de 0,5%, a doublé une première fois au 1er février 2022 puis une nouvelle fois au 1er août, pour atteindre 2%.

L'inflation toujours élevée en France - elle a atteint 5,9% en décembre selon les derniers chiffres de l'Insee publiés vendredi - et le relèvement des taux directeurs de la Banque centrale européenne (BCE) laissent à penser que le résultat du calcul sera autour de 3,2% ou 3,3%, selon Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne, interrogé par l'AFP.

Le gouverneur de la Banque de France François Villeroy de Galhau évoque depuis quelques semaines une hausse "significative".

Mais il a tenu mercredi à tempérer les ardeurs des plus optimistes, en soulignant devant la commission des finances du Sénat que sa recommandation "devrait prendre en compte dans ses quelques possibilités d'ajustement le bon équilibre entre la juste rémunération de l'épargne populaire et la préservation d'un coût de financement raisonnable de notre économie, dont le logement social en particulier".

Lire aussiPréparer son portefeuille pour 2023

Le taux du LEP pourrait dépasser les 6%

Les quelque 500 milliards d'euros déposés par les Français sur les livrets A et livrets de développement durable et solidaire (LDDS), dont la majeure partie est centralisée par la Caisse des dépôts (CDC), sont destinés à financer le logement social, l'économie socia[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi