La bourse est fermée

Epargne salariale : attention au blocage des primes sur votre Perco

Malgré la possibilité donnée aux employeurs de décaler le versement de la participation et de l’intéressement jusqu’au 31 décembre 2020 pour faire face à leurs problèmes de trésorerie actuels, vous allez probablement recevoir très prochainement la prime promise. La plupart des employeurs n’ont en effet pas activé, à ce jour, la faculté de décaler le versement de votre récompense. Si vous avez déjà été prévenu du montant que vous allez toucher, ne tardez pas pour agir : vous disposez d’un délai de 15 jours pour informer votre employeur ou le teneur de compte de votre volonté de recevoir votre prime ou de l’affecter sur un produit d’épargne salariale mis en place dans votre entreprise. Il peut notamment s’agit d’un plan épargne entreprise (PEE), d’un plan d’épargne pour la retraite collectif (Perco) ou de son successeur créé en 2019, le plan d’épargne retraite d’entreprise collectif (PERECO).

>> A lire - Intéressement, participation : en quoi le report des versements pourrait vous pénaliser

Un silence qui coûte cher

Si vous ne prévenez pas en temps et en heure votre employeur ou l’établissement qui gère votre épargne salariale, vous pourriez avoir une mauvaise surprise. En effet, en l’absence d’indications de votre part, la moitié de votre prime de participation est automatiquement placée dans votre Perco (ou PERECO) si votre entreprise a mis en place ce type de plan. C’est ce que rappelle le médiateur de l’Autorité des marchés financiers (AMF) dans son journal de bord du 8 avril 2020. “Le placement obligatoire de 50% de la participation sur le Perco, auquel doit procéder un teneur de comptes en cas d’absence d’instruction de la part du salarié, peut avoir de lourdes conséquences : l’épargne de ce dernier reste alors bloquée jusqu’à la retraite”, indique Marielle Cohen-Branche. En effet, les sommes placées sur le Perco ne peuvent être retirées avant le départ à la retraite. Seuls quelques cas spécifiques permettent d’échapper à cette règle : le décès ou l’invalidité du salarié,

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Il payait ses courses avec des billets de cinéma
Ce coup de pouce supplémentaire accordé par Bercy aux artisans et commerçants
Lolo, les soutiens-gorge sur mesure
Hellomybot, l'agent d'accueil pour enceintes connectées
Immobilier : les bons plans qui vous permettront de réinvestir à Strasbourg