La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 187,62
    -73,19 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    10 828,74
    +25,82 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    26 571,87
    +140,32 (+0,53 %)
     
  • EUR/USD

    0,9595
    -0,0017 (-0,17 %)
     
  • HANG SENG

    17 860,31
    +5,17 (+0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    19 872,00
    -198,05 (-0,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    437,27
    -21,86 (-4,76 %)
     
  • S&P 500

    3 651,80
    -3,24 (-0,09 %)
     

Epargne retraite : comment retrouver un ancien contrat oublié

Il suffit d'être un peu patient. Quatre ans après un rapport de l’ACPR, l’autorité de contrôle des banques et assurances, révélant que des milliers de contrats d’épargne retraite supplémentaire par capitalisation n’avaient toujours pas été réclamés par les assurés de plus de 62 ans (pour une somme globale de plus de 10 milliards d'euros !), un nouveau dispositif permet désormais de pallier ce phénomène de déshérence qui touche l’épargne retraite supplémentaire (à ne pas confondre avec la retraite «complémentaire», celle qui s'ajoute tous les mois à la retraite de base de la Sécurité Sociale).

Les contrats collectifs les plus touchés par la déshérence

Ce nombre exorbitant de contrats non réclamés n’est pas si surprenant. En effet, si vous vous souvenez certainement d’avoir souscrit de votre propre chef un contrat Madelin si vous êtes indépendant, un Perp (Plan d’épargne retraite populaire) si vous êtes salarié, voire un dispositif Préfon ou Corem si vous êtes fonctionnaire, ce n'est peut-être pas le cas des contrats collectifs.

Ainsi, vous avez peut-être perdu la trace, au cours de votre carrière professionnelle, d’un Perco (Plan d’épargne retraite collectif), d'un «Article 83» ou d'un «Article 39» souscrit par une entreprise - souvent une grande entreprise - dans laquelle vous avez travaillé, même quelques mois, et que vous avez quittée depuis.

Bon nombre d’ex-salariés ont simplement oublié l’existence de Cliquez ici pour lire la suite