La bourse est fermée

Perp, Préfon... l'avantage fiscal sera-t-il maintenu en 2018 ?

Les députés LREM planchent sur un dispositif afin d’éviter que des produits d’épargne retraite ne perdent leur intérêt fiscal en 2018. Mais leurs premières pistes ne sont pas favorables aux épargnants.

Faudra-t-il suspendre ses versements sur son Perp en 2018 ? Si rien n’est fait, investir sur ce placement n’aura aucun intérêt fiscal l’an prochain, du fait de la mise en place du prélèvement à la source (PAS). La majorité semble s’être aperçu de ce problème, qui touche aussi d’autres produits d’épargne retraite, puisque des députés LREM ont rédigé 2 amendements sur le sujet, dans le cadre du projet de loi de finances rectificative pour 2017. Ils les ont finalement retiré, afin de réfléchir à une meilleure solution. Ce n’est pas un mal : ces projets n’étaient pas favorables aux épargnants.

Pour bien comprendre, revenons sur le problème. Avec l’entrée en vigueur du prélèvement à la source au 1er janvier 2019, l’année 2018 devrait être une "année blanche". Autrement dit, pour éviter que vous ne payiez à la fois, en 2019, l’impôt sur les revenus de l’année 2018 et le prélèvement à la source sur les revenus de 2019, un crédit d’impôt spécifique sera mis en place pour annuler l’impôt dû sur vos revenus courants de 2018. Conséquence : les cotisations versées en 2018 sur un PERP, un contrat de retraite supplémentaire d’entreprise (article 83) ou au régime Préfon n’auront aucun impact fiscal à moins que vous ayez des revenus exceptionnels, qui resteront imposés, et/ou des revenus en dehors du champ du prélèvements à la source.

>> Notre service - Pour préparer votre retraite, testez notre comparateur d’ASSURANCES VIE

Pour inciter les épargnants à ne pas réduire le montant de (...) Cliquez ici pour voir la suite