La bourse est fermée

Epargne : l'assureur Generali Vie lourdement sanctionné en France

Marie-Eve FRÉNAY
1 / 1

Epargne : l'assureur Generali Vie lourdement sanctionné en France

La filiale française de l’assureur italien va devoir mettre la main à la poche. Le 11 mars, Generali Vie a en effet écopé d’une lourde amende de 10 millions d’euros, assortie d’un blâme. Il s’agit de l'une des plus fortes sanctions prononcées par l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) ces dernières années. En décembre 2018, La Banque Postale avait écopé d'une amende de 50 millions d'euros pour des manquements dans son dispositif de contrôle de ses mandats cash. BNP Paribas avait été sanctionnée en 2017 à hauteur de 10 millions d'euros, comme Generali Vie, pour des manquements en matière de lutte contre le blanchiment.

Là, rien de la sorte n’est reproché à Generali Vie. Lun des 5 griefs retenus concerne le non-respect d’engagements contractuels de certains de ses produits d’épargne retraite, « soit en n’appliquant pas les bons paramètres techniques, soit en prélevant des frais non prévus, soit enfin en ne respectant pas les clauses de revalorisation financière », précise le rapport de la Commission de sanctions du régulateur.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Coronavirus : ce que votre patron peut exiger (ou pas)
- Coronavirus : une prime de 1 000 euros pour les salariés en première ligne ?
- Inscription, radiation… Les mesures de Pôle emploi pour les chômeurs avec le confinement