Marchés français ouverture 4 h 11 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 318,54
    +194,26 (+0,69 %)
     
  • EUR/USD

    1,1422
    +0,0007 (+0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 254,92
    -128,40 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    37 488,94
    -434,59 (-1,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 030,65
    +4,92 (+0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Epargne : plus d'un Français sur deux désormais prêt à perdre pour gagner plus

·1 min de lecture
graphique de cours en bourse
graphique de cours en bourse

Etude après étude, année après année, le gendarme boursier constate - et regrette - qu'une nette majorité de Français sont « risquophobes », appeurés par toute prise de risque financière, ou a minima réticents à cette idée. L'Autorité des marchés financiers (AMF) a publié mardi 7 décembre son baromètre de l'épargne et de l'investissement 2021, réalisé avec l'aide d'Audirep (1) auprès d'un panel de 2 000 Français.

Y apparaît une évolution franche concernant l'acceptation du risque en matière d'épargne. Ou plutôt concernant ces Français totalement réticents à l'idée de placer une partie de leur argent sur un support risqué. Plus précisément ceux qui se reconnaissent à la ligne « Vous refusez tout risque sur vos placements tout en sachant que la rémunération restera faible » étaient majoritaires jusqu'à présent : jusqu'à 54% en 2019, encore 50% en 2020 et... « seulement » 43% en 2021 !

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crédit immobilier : un taux sous les 1%, est-ce si facile à obtenir ?
- Orange : découvrez les offres exceptionnelles de fin d'année sur les box internet
- Cadeaux de Noël : 4 arnaques qui peuvent vous coûter cher (et comment les éviter)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles