La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 083,65
    -117,02 (-0,34 %)
     
  • Nasdaq

    13 902,53
    -149,81 (-1,07 %)
     
  • Nikkei 225

    29 685,37
    +2,00 (+0,01 %)
     
  • EUR/USD

    1,2042
    +0,0062 (+0,52 %)
     
  • HANG SENG

    29 106,15
    +136,44 (+0,47 %)
     
  • BTC-EUR

    46 240,96
    +99,76 (+0,22 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 259,73
    -39,23 (-3,02 %)
     
  • S&P 500

    4 162,75
    -22,72 (-0,54 %)
     

Epargne Covid : 3 sources d'inégalités majeures entre les Français

Vincent MIGNOT
·1 min de lecture
Coronavirus
Coronavirus

165 milliards d’euros : c’est, selon les projections de la Banque de France, le total de l’épargne supplémentaire que les Français auront accumulé d’ici la fin 2021 en raison du Covid. Une épargne de crise, consécutive du recul de la consommation liée aux restrictions sanitaires, et au réflexe de thésaurisation de Français inquiets pour l’avenir.

Quel est le profil de ces Français ayant « surépargné » depuis un an ? Dans le cadre de ses notes de conjoncture, l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) vient de consacrer un dossier au sujet, s’appuyant sur des données bancaires anonymisées fournies par le Crédit Mutuel. Son constat général est le suivant : tous les groupes de ménages ont connu une hausse de leur niveau de patrimoine financier en 2020.

Ce qui ne veut pas dire que tous les Français, loin de là, ont pu mettre de l'argent de côté depuis un an. Au contraire : l’épargne Covid aussi révèle de fortes inégalités, autour de trois critères principaux.

Lire la suite sur MoneyVox

Voir également
- Crédit immobilier : pourquoi l'assurance perte d'emploi a peu d'intérêt
- Jusqu'où va grimper l'épargne Covid des Français ?
- Assurance vie, donation, legs : une surprise de taille pour les employés à domicile