La bourse est fermée
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,07 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,10 (-0,10 %)
     
  • Nikkei 225

    28 249,24
    +73,37 (+0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0198
    +0,0010 (+0,10 %)
     
  • HANG SENG

    20 045,77
    -156,17 (-0,77 %)
     
  • BTC-EUR

    23 378,19
    +361,51 (+1,57 %)
     
  • CMC Crypto 200

    559,83
    +16,96 (+3,12 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     

Epargne: après le livret A pendant la crise, les Français se tournent massivement vers l'assurance-vie

·2 min de lecture

INFOGRAPHIE - En octobre, les Français ont un peu vidé leurs livrets d’épargne alors qu’ils ont réinvesti dans leur assurance-vie.

Moment d’inflexion ou simple retour à la normale? En octobre, , le Livret A et son petit cousin le Livret de développement durable et solidaire (LDDS). Un niveau record depuis octobre 2014. A l’époque, c’est la chute du taux de 1,25% à 1% qui expliquait la fuite des épargnants alors que cette année, il ne bouge pas mais il est très faible: 0,5% par an depuis février 2020! Et parallèlement, l’autre placement préféré des Français, l’assurance-vie, a enregistré le mois dernier sa plus forte collecte nette depuis septembre 2019, à 2,7 milliards d’euros.

Une épargne forcée transformée en épargne de précaution

On n’ira pas jusqu’à parler de "grand remplacement" de l’épargne, car depuis le début de l’année, la collecte nette du Livret A et du LDDS reste supérieure (20,6 milliards d’euros) à celle de l’assurance-vie (18,5 milliards d’euros) et que le mois d’octobre est traditionnellement un mois de décollecte pour les livrets réglementés: "Si les ménages ont retiré plus d’argent qu’ils n’en ont mis sur le Livret A, ils n’ont pas encore réellement puisé dans le bas de laine qu’ils avaient constitué durant la crise sanitaire", relativise Philippe Crevel, directeur du Cercle de l'épargne. Depuis mars 2020, , à cause des confinements qui les ont empêchés de consommer (fermetures de magasins, restaurants…) et des mesures de soutien à l’économie qui ont maintenu leur pouvoir d’achat (chômage partiel, aides publiques). Le livret A et le LDDS ont capté 55 milliards de cette "épargne Covid" alors que l’assurance-vie n’en a collecté que 10 milliards. Sans doute parce que les Français privilégiaient la liquidité absolue du Livret A et du LDDS pendant la crise sanitaire pour pouvoir y piocher en cas de besoin.

Soutien à l’économie

Mais l’assurance-vie retrouve des couleurs depuis l’été. Les épargnants rassurés par la sortie de crise semblent prêts à remettre un peu de risque dans leur bas de laine pour obtenir un peu de rendement. Car , l’épargne des livrets subit une perte nette de [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles