Marchés français ouverture 8 h 38 min

Envolée historique du Dow Jones, les marchés espèrent des mesures de soutien

Rebond spectaculaire à Wall Street. Après une chute verticale la semaine dernière, la Bourse de New York a effectué un revirement impressionnant, son indice vedette, le Dow Jones Industrial Average, s'envolant de 5,09%, à 26.703,32 points. Il venait tout juste d'encaisser sa pire semaine depuis 2008 en s'effondrant de plus de 12% face à la propagation un peu partout dans le monde de l'épidémie. Le Nasdaq, à forte coloration technologique, s'est apprécié de 4,49% à 8.952,17 points et le S&P 500, qui représente les 500 plus grandes entreprises de Wall Street, a grimpé de 4,60%, à 3.090,23 points.

Après un petit bond à l'ouverture lundi, les indices étaient pourtant redescendus temporairement dans le rouge après la publication d'un indicateur décevant sur l'activité manufacturière aux Etats-Unis. Mais les investisseurs ont été rassérénés "par l'attente de mesures de soutien budgétaires ou monétaires", estime Karl Haeling de LBBW. Ils semblent visiblement attendre "une sorte d'annonce sur une possible action coordonnée après la réunion téléphonique prévue mardi" entre les banquiers centraux et ministres des Finances du G7, relève-t-il.

>> A lire aussi - Pétrole, coronavirus... La Bourse d'Arabie saoudite risque de plonger : le conseil Bourse du jour

Le secrétaire américain au Trésor, Steven Mnuchin, et le président de la Réserve fédérale américaine (Fed) Jerome Powell dirigeront cette rencontre prévue à 12H00 GMT, les Etats-Unis présidant cette année le groupe des sept pays les plus riches de la planète, Allemagne, Canada, Etats-Unis, France, Italie, Japon et Royaume-Uni. Les ministres des Finances de la zone euro se réuniront aussi par téléphone mercredi à 13H00 GMT "pour coordonner (leurs) réponses", a affirmé le ministre français Bruno Le Maire.

>> A lire aussi - Coronavirus : quel impact pour les entreprises françaises ?

Les acteurs du marché avaient déjà été encouragés par les promesses des banques centrales qui, de Washington à Tokyo, se sont engagées à monter au créneau

(...) Cliquez ici pour voir la suite

iPhone, AirPods, MacBook : 3 promotions Apple chez Amazon
“Le coronavirus a révélé des failles et de gros risques au sein de l’économie et des marchés”
La Banque centrale des Etats-Unis abaisse son taux d’intérêt, le CAC40 s’envole
Impayés de loyers : quelle responsabilité de l’agence immobilière qui a choisi mon locataire ?
Un mois sans solde pour les salariés d’Emirates à cause du coronavirus !