La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 580,08
    -59,71 (-0,17 %)
     
  • Nasdaq

    15 085,47
    -295,85 (-1,92 %)
     
  • Nikkei 225

    28 029,57
    +276,20 (+1,00 %)
     
  • EUR/USD

    1,1317
    +0,0012 (+0,1019 %)
     
  • HANG SENG

    23 766,69
    -22,24 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    45 300,55
    +1 315,67 (+2,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 367,14
    -74,62 (-5,18 %)
     
  • S&P 500

    4 538,43
    -38,67 (-0,84 %)
     

Envie d’un moteur électrique pour votre auto ancienne ? Ford fournit le sien

·2 min de lecture

La rivalité commerciale entre Ford et Chevrolet s'exprime jusque dans la fourniture de moteurs V8 aux préparateurs de tous poils. Aussi rentable que bonne pour l’image, cette activité s’élargit dorénavant à la conversion électrique des voitures de collection.

Ford et General Motors produisent plusieurs centaines de milliers de voitures électriques par an : pour quelle raison de tels géants se donneraient-ils la peine de fournir aux Petits Poucets du rétrofit électrique la poignée de moteurs et de batteries qu’ils réclament pour convertir à la propulsion silencieuse les vieilles guimbardes d’antan ?

La réponse ne fait pas mystère : l'activité naissante du rétrofit électrique laisse non seulement entrevoir une jolie rentabilité, mais elle sert à développer et à renouveler l’image de marque d’un vieux constructeur établi, face aux nouveaux-venus de l’électrique. En vendant à une nouvelle génération de préparateurs la mécanique ultra moderne de sa Mustang Mach-E en mal de notoriété, Ford fait ainsi d’une pierre deux coups.

Cher à développer, le moteur électrique trouve un débouché supplémentaire auprès des préparateurs et restaurateurs

Pour la première fois de l’histoire, un ensemble constitué du moteur, de la batterie, du chargeur et de l’électronique d'une voiture électrique rejoint le bon vieux V8 Ford au catalogue des moteurs livrés neufs, dans leur caisse de transport (littéralement : “crate engine”). Ces ensembles sont livrés prêts à être installés sous le capot des montures les plus improbables, du bolide de course d’accélération le plus échevelé (hot-rod) à la classique modernisée (restomod).

Cette activité historique du moteur “échange standard” représente un chiffre d’affaires non négligeable pour Ford Motor Company, General Motors et Dodge (Stellantis). A en croire Persistence Market Research, la demande aux États-Unis comme en Europe pour ces mécaniques sur palette va croissante, du fait de la popularité des sports mécaniques et de la bonne santé du marché de la voiture de collection. Outre le restaurateur-préparateur, le simple réparateur trouve son compte dans l’échange-standard, solution plus économique qu’une réparation lourde.

Aux USA, les professionnels du “restomod” et du “hot-rod” s’ouvrent aux charm[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Rétrofit électrique : pourquoi le fourgon est plus rentable que la berlinePourquoi l’autocar scolaire se convertit aisément à l’électriqueLe rétrofit pourrait aider à rentabiliser la voiture électrique Plus fort que le rétrofit, la voiture électrique habillée à l’ancienneChevrolet vend des moteurs électriques sans la voiture autour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles