La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 783,41
    -135,09 (-2,28 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 348,60
    -78,54 (-2,29 %)
     
  • Dow Jones

    29 590,41
    -486,27 (-1,62 %)
     
  • EUR/USD

    0,9693
    -0,0145 (-1,47 %)
     
  • Gold future

    1 651,70
    -29,40 (-1,75 %)
     
  • BTC-EUR

    19 706,72
    -40,27 (-0,20 %)
     
  • CMC Crypto 200

    434,61
    -9,92 (-2,23 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,43
    -4,06 (-4,86 %)
     
  • DAX

    12 284,19
    -247,44 (-1,97 %)
     
  • FTSE 100

    7 018,60
    -140,92 (-1,97 %)
     
  • Nasdaq

    10 867,93
    -198,88 (-1,80 %)
     
  • S&P 500

    3 693,23
    -64,76 (-1,72 %)
     
  • Nikkei 225

    27 153,83
    -159,30 (-0,58 %)
     
  • HANG SENG

    17 933,27
    -214,68 (-1,18 %)
     
  • GBP/USD

    1,0857
    -0,0398 (-3,54 %)
     

Dans un entretien cinglant, Otmar Szafnauer, patron d’Alpine, s’en prend sèchement à Oscar Piastri

PA Photos/ABACA

Alpine vit un été très mouvementé, surtout depuis le début de la trêve estivale. Tout a commencé le 1er août dernier et l'annonce de l'arrivée de Fernando Alonso chez Aston Martin à compter de la saison 2023. Un transfert qui n'a pas manqué de surprendre Otmar Szafnauer, puisque le directeur de l'écurie française était convaincu que le double champion du monde allait prolonger son contrat avec l'écurie française : "Il n'y avait que quelques points mineurs qui étaient en suspens, au sujet desquels il avait dit que son avocat reviendrait vers nous. J'y ai cru. Puis, avant qu'il parte, je lui ai confirmé que nous allions signer bientôt. Et il a répondu : 'Oui, ne t'inquiète pas, je n'ai signé avec personne d'autre'."

Afin de combler le départ de Fernando Alonso, Alpine a rapidement annoncé l'arrivée de sa jeune pépite Oscar Piastri en Formule 1 en 2023. Mais l'écurie française a essuyé un nouveau revers, puisque l'Australien a démenti dans la foulée sa promotion chez Alpine sur Twitter : "Sans mon accord, Alpine a pu...

Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi