La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 829,82
    -1 226,80 (-3,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Pour entrer au Conseil des droits de l'homme, la Finlande mise sur l'égalité des genres

·2 min de lecture

Helsinki lance une campagne pour entrer au Conseil des droits de l’homme, une instance rattachée aux Nations-Unies qui réunit 47 pays. Au programme de ce lobbying original, "l’éducation pour toutes et tous".

Pour sa campagne diplomatique visant à intégrer le Conseil des droits de l’homme pour la période 2022-2024, Helsinki dégaine son arme fatale: le respect de l’égalité entre les filles et les garçons dans ses écoles! Une démarche inédite, y compris dans la France d’Emmanuel Macron, le président qui veut instaurer une "diplomatie féministe" depuis le début de son quinquennat sur le modèle de la Suède ou du Canada. Pour donner le coup d’envoi à cette opération de "soft power" d’un genre nouveau, l’ambassade de Finlande à Paris a organisé, le 27 mai, un webinaire intitulé "Education pour toutes et tous: les droits des filles sont des droits humains", conférence en français .

"Mettre l'expérience de la Finlande au service du monde"

"Notre gouvernement est fondé sur l’égalité, rappelle Sanna Marin, la jeune Première ministre de Finlande (35 ans), qui a enregistré une vidéo pour lancer cette campagne. La Finlande était il y a 100 ans un pays agraire pauvre aujourd’hui devenu prospère, et pour prospérer nous devons inclure tout le monde." Pour appuyer sa candidature au Conseil des droits de l’homme, instance composée de 47 Etats-membres de l’ONU élus tous les trois ans par l’Assemblée générale, le pays fait valoir ses principes et ses méthodes d’éducation. Il veut "mettre l’expérience de la Finlande au service du monde".

Scolarisation à partir de sept ans, pédagogies actives inspirées des méthodes Montessori ou Steiner, classes limitées pour les apprentissages scientifiques ou encore rémunération relativement élevée des enseignants: les principes adoptés par Helsinki, lors d’une réforme radicale de son système éducatif en 2007, sont connus. Ils permettent à la Finlande de caracoler aux meilleures places selon tous les critères du classement PISA de l’OCDE (lecture, maths, sciences). L’élimination des biais de genre est également intégrée dès les premières années d’école, avec par exemple des cours d’économie domestique (cuisine, couture, ménage) dispensés aux garçons comme a[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi