La bourse ferme dans 38 min

Pour entrer à la Commission européenne, Thierry Breton a bien cédé la totalité de ses actions

1 / 2

Les eurodéputés approuvent la candidature de Thierry Breton comme commissaire européen

Le candidat français à la Commission européenne, Thierry Breton, a cédé toutes ses parts dans Atos, qu'il a dirigé pendant 11 ans, et dans son ex filiale Worldline afin d'éviter les risques de conflits d'intérêt. C'est ce qui ressort de sa déclaration d'intérêts au Parlement européen, dont l'AFP a obtenu copie.
    
Thierry Breton, qui n'est plus PDG d'Atos depuis le 1er novembre, "ne détient plus aucune action, dans aucune société", est-il précisé dans ce document...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi